Publi-Communiqué

6 – Garder le contact en toute sécurité

820
sécurité routière

La télématique embarquée multiplie les services utiles aux salariés et aux responsables de l’entreprise : détection des éventuels mauvais comportements de conduite couplée à un dispositif d’alerte dans l’habitacle, suivi du niveau de performance d’éco-conduite ou encore alertes préventives des risques de panne du véhicule. Et ces outils ne se limitent pas aux offres de la télématique : les applications sur smartphone, souvent gratuites, assurent un suivi de la conduite sur un mode ludique, avec une implication directe des conducteurs.
En outre, la géolocalisation suit les véhicules et les conducteurs, tout en organisant les trajets au plus juste. Avec à la clé des parcours rationalisés, des pertes de temps évitées et bien souvent des conducteurs moins stressés. La géolocalisation doit toutefois respecter des impératifs légaux pour sa mise en place.

En 2018, la fonction d’appel d’urgence, connue sous le nom d’eCall, sera rendue obligatoire sur les véhicules neufs. Elle contribuera notamment à diminuer le temps d’intervention des services de secours suite à un accident. Et dans les années à venir, les échanges de données entre véhicules et entre véhicules et infrastructures devraient ouvrir la voie à la voiture autonome et donc totalement sécurisée.

Dernier point : le téléphone, même avec le Bluetooth, est toléré mais reste à proscrire. Les conducteurs doivent s’arrêter pour prendre un appel et les employeurs doivent interdire tout appel aux conducteurs durant la conduite.

Le dernier dossier de Flottes Automobiles sur la sécurité routière

Le dernier dossier de Flottes Automobiles sur la sécurité routière et la télématique

PARTAGER SUR