Sécurité routière : les entreprises doivent faire mieux

Selon une étude conduite par l’Ifop pour le compte de la MMA, les entreprises sous-estiment le risque routier lié aux déplacements professionnels.

575
Sécurité routière : les entreprises doivent faire mieux

D’après le rapport de gestion 2012 de la CNAMTS, on recense chaque année près de 20 000 accidents de la route dans le cadre professionnel, soit la première cause de décès au travail. En 2012, 19 565 accidents routiers se sont soldés par 115 décès et 1 878 incapacités permanentes.

Des chiffres à corréler au comportement au volant des collaborateurs, analysé par l’Ifop pour MMA. Parmi les 1 001 sondés qui effectuent des déplacements professionnels avec un véhicule au moins une fois par mois, un actif sur trois a déjà eu un accident, manqué d’en avoir un ou a été sanctionné durant un trajet professionnel. À noter que les professionnels de la construction (41 %) sont davantage concernés que la moyenne par ces accidents et sanctions.

Autre donnée qui va dans le même sens : 84 % des sondés ont admis avoir déjà eu un comportement dangereux lors de leurs trajets professionnels. Trois sur quatre ont déjà utilisé leur téléphone au volant, six sur sept ont déjà dépassé la vitesse autorisée et près de huit sur dix ont déjà conduit en état de fatigue.

Des chiffres à mettre sur le compte des entreprises ? Si 89 % des répondants s’estiment satisfaits du véhicule employé pour leurs déplacements professionnels, 39 % ont souligné l’absence d’actions liées à la sécurité routière, tandis que 32 % les jugent rares et 25 % seulement régulières.

Pareillement, seul un actif sur quatre a déjà suivi une ou plusieurs formations de sensibilisation aux risques routiers. Parmi les personnes les plus nombreuses à suivre ces formations, celles qui appartiennent à l’encadrement (31 %) et celles qui ont déjà eu un accident ou un retrait de points de permis (42 %). Ce qui tendrait à prouver que ces cursus sont plus proposés en réaction qu’en prévention.

Pour conclure, 30 % des actifs souhaiteraient l’organisation d’une journée sur le thème de la prévention routière, 29 % une réduction des trajets professionnels et autant la mise en place de formations spécifiques. À bon entendeur…

PARTAGER SUR