Sécurité routière : un objectif central pour les flottes

Si la mortalité est clairement orientée à la baisse sur les routes de France depuis plusieurs années, le nombre des accidents dits de mission et de trajet ne diminue pas dans le monde professionnel. Avec un coût humain et financier pour les entreprises et les collectivités. La solution pour limiter l’accidentologie ? La réponse est par définition multiple mais se résume en un mot : la prévention.

- Magazine N°188
771
Sécurité routière : un objectif central pour les flottes

Mieux doter les véhicules en équipements de sécurité active ou passive, remonter les données de conduite avec les outils de géolocalisation, choisir les véhicules selon les besoins, former les salariés sur des simulateurs ou in situ : toutes ces actions possèdent une efficacité indéniable. Mais ne sont valables qu’accompagnées d’un volet de prévention et de communication en interne, à destination de la population des conducteurs.

Les témoins que nous avons rassemblés dans ce dossier ne diront pas le contraire : tous ont misé sur la formation des salariés et des agents, en amont des accidents. Avec des résultats, comme au sein du spécialiste de la propreté Onet qui a vu son accidentologie reculer de 5 % en un an. Sur ce sujet crucial de la sécurité routière, la route est balisée, les outils et les méthodes sont connus. Alors n’attendez pas pour transformer les accidents en simples incidents.

PARTAGER SUR