Segment SUV et crossovers

Chasseurs de primes Avec les SUV, l’hybride a tout d’abord servi les intérêts de véhicules très haut de gamme, tout en autorisant une surenchère de puissance. Faute de diffusion suffisante, cette première vague verte n’a pas survécu. Mais elle a depuis donné naissance à des propositions plus réalistes.

672
Segment SUV et crossovers

L’hybride a ainsi soutenu la cause de PSA, désireux de s’aventurer sur le terrain des crossovers. Le Peugeot 3008 HYbrid4 s’est révélé une belle réussite commerciale, surtout bénéfique en matière d’image. Son 2.0 HDi accouplé à un moteur électrique lui a offert 200 ch, une transmission intégrale appréciable en conditions hivernales, et surtout une homologation aujourd’hui portée à 90 g. La conduite se montre apaisante et l’équipement abondant.

L’ensemble est à consommer sous cette forme seulement jusqu’à fin 2016 (à partir de 36 450 euros) car l’hybride diesel ne sera pas reconduit. La prochaine génération de 3008 s’offrira bien une...

PARTAGER SUR