Des semi-remorques au gaz cryogénisé pour U Logistique

Pour réduire le bilan carbone de sa plate-forme de Fontenay-le-Comte, U Logistique a demandé à Fraikin des semi-remorques frigorifiques écologiques.
768
semi-remorques U Logistique
En concevant pour U Logistique des semi-remorques frigorifiques réfrigérées à l’azote cryogénisé, Fraikin, Chéreau et Air Liquide ont réalisé une première dans le transport.

Le distributeur U Logistique a entamé une stratégie de développement durable en louant à Fraikin des porteurs roulant au GNV. Ces derniers sont conçus pour utiliser la réfrigération par gaz cryogénisé Blueeze inventée par Air Liquide. Celle-ci utilise de l’azote liquide à – 196°C qui, en passant dans un échangeur de chaleur, refroidit le compartiment de chargement deux fois plus vite qu’un groupe froid diesel, tout en réduisant de 80 % son empreinte carbone.

La technologie Blueeze fonctionne sans moteur et n’émet aucune nuisance sonore. Un véhicule propre équipé de ce système ne pollue donc pas et peut circuler de nuit en centre-ville. Avec une contrainte : être réalimenté régulièrement en azote liquide, le gaz consommé étant rejeté dans l’air d’où il provient.

semi-remorques U Logistique
Avec ses camions au GNV et ses remorques réfrigérées au gaz cryogénique, la plate-forme U Logistique de Fontenay-Le-Comte réduit ses émissions de GES.

Blueeze pour la techno, Chéreau pour le montage

Pour sa plate-forme produits frais et surgelés de Fontenay-le-Comte (85), U Logistique a donc demandé à Fraikin de transposer la technologie cryogénique sur des semi-remorques. « Un réel défi, rapporte Olivier Peiffert, directeur grands comptes chez Fraikin. C’était la première fois que nous l’installions sur des véhicules aussi volumineux et cela a demandé une organisation importante. »

Avec le carrossier Chéreau, le loueur a repris la technologie Blueeze parce que « cette solution semblait la plus fiable et la plus aboutie, avec des retours d’expérience positifs d’utilisateurs. » L’usage d’azote liquide a aussi été retenu. Ce gaz est stocké dans un réservoir de 930 l placé sous le véhicule, avec un ravitaillement prévu tous les deux jours. L’installation n’a fait perdre ni volume, ni charge utile à la semi-remorque. L’économie de CO2 correspond aux émissions de GES « que produirait un moteur de groupe diesel fonctionnant six à huit heures par jour. »

Fraikin commercialisera ses remorques cryogéniques

La solution Blueeze d’Air Liquide inclut la station d’approvisionnement en gaz, le groupe frigorifique embarqué et les services associés. C’est pour cette raison que Fraikin a fourni à U Logistique onze semi-remorques d’un coup. « Pour amortir ce type de solutions et, surtout, l’installation de la station d’azote liquide, il est nécessaire de concentrer un certain nombre de matériels, idéalement entre douze et quinze selon Air Liquide », justifie Olivier Peiffert. L’innovation a répondu aux attentes d’U Logistique. Elle a aussi incité Fraikin à rejoindre le programme ECLER (Economie Circulaire Logistique Ecologique et Responsable) porté par le Cemafroid.

À noter que depuis 2018, U Logistique a repris la gestion des transports de 23 de ses 27 plates-formes de distribution. Et loué à Fraikin une partie des 1 800 poids lourds pour ses 2 200 expéditions quotidiennes.

Notre précédente brève sur le transport frigorifique

PARTAGER SUR