Sepur : l’électrique en bout de ligne

Après avoir décidé de sortir sa flotte du thermique, le spécialiste de la collecte des déchets et de la propreté urbaine Sepur est passé par l’hybride et l’hybride rechargeable, avant de basculer au tout-électrique d’ici 2025 et au GNV pour ses poids lourds. Cette progression pas à pas s’avère nécessaire pour laisser les technologies se bonifier.
- Magazine N°277
1058
Véhicule électrique Sepur
Véhicule électrique Sepur

L’évolution d’une flotte épouse celle de l’entreprise. Le parc de Sepur a changé au fur et à mesure de son expansion. Créé en 1965, Sepur a commencé à opérer à Plaisir (78) en région parisienne. Puis a étendu son périmètre d’activité à l’Île-de-France dans son ensemble, à la Picardie ensuite, à la Normandie, au Centre-Val-de-Loire, à la Bourgogne et à la totalité de l’Hexagone. Sa flotte s’est étoffée au fur et à mesure. Elle compte désormais 1 700 véhicules : des bennes à ordures ménagères, des véhicules industriels et des véhicules de fonction. Les poids lourds carrossés recouvrent 80 % du parc qui compte 250 VL (50 VP et 200 VS).

En...