Philippe Crassous, Sepur : « Avec des véhicules électriques vite obsolètes, la LLD est intéressante »

Spécialiste de la collecte et du tri des déchets, Sepur est passé par ses loueurs pour électrifier les 250 VL de sa flotte de 1 500 véhicules motorisés, avec un bilan plutôt nuancé.
- Magazine N°276
755
vehicule-electrique-Sepur

Philippe Crassous est directeur matériel et achats de Sepur.

« Parmi nos 1 500 véhicules motorisés, nous avons une cinquantaine de VP et environ 200 véhicules de service, soit 250 VL. Les autres véhicules, essentiellement en propre, sont majoritairement des poids lourds et des véhicules spéciaux pour nos activités de propreté urbaine et de collecte des déchets. L’ensemble de nos VL sont électrifiés. Le cap a été passé dès 2015 pour les véhicules de service et les VP. Nous avons démarré avec des hybrides rechargeables pour favoriser la transition énergétique. Mais maintenant, c’est électrique pour tous. Pour les PL, l’électrification commence...