Des services Renault en remplacement d’Autolib

Alors que la fin d‘Autolib’ a été votée le 21 juin, la Mairie de Paris et le Groupe Renault ont annoncé aujourd’hui le lancement en septembre de trois services de mobilité électrique, dont deux d’autopartage.

2097
Renault autopartage Paris - Renault Zoé
2018 - Renault Zoé

À peine résilié, le service Autolib’ a déjà son remplaçant. Dès septembre 2018, le Groupe Renault va déployer « une offre commerciale de mobilité électrique pour les Parisiens, les Franciliens et les visiteurs. » Celle-ci se décomposera en trois parties : VTC, autopartage sans station et autopartage en boucle.

L’exploitation des VTC électriques sera assurée par la plateforme Marcel, filiale du constructeur français. Les VE partagés seront quant à eux accessibles en libre-service tous les jours et 24h/24. L’offre d’autopartage en boucle sera réservée aux trajets plus longs et disponible depuis des parkings Renault ou partenaires. Les trois services s’appuieront sur la gamme 100 % électrique du groupe, soit la Zoé, la Twizy et les Kangoo et Master Z.E., avec un objectif ambitieux : déployer une flotte de 2 000 VE d’ici fin 2019.

Un partenariat pour développer la mobilité électrique à Paris

Le partenariat entre Renault et la mairie de Paris ne devrait en outre pas s’arrêter là. Il se traduira par « des actions à court, moyen et long terme en faveur du développement des véhicules électriques, connectés et autonomes ». L’objectif : développer la mobilité électrique dans la capitale.

« Les villes et les constructeurs automobiles ont vocation à s’allier pour l’avenir de la mobilité, a commenté la maire de Paris, Anne Hidalgo. Paris et le Groupe Renault ouvrent aujourd’hui la voie en faisant converger leur action dans les domaines de l’autopartage et des motorisations électriques. » Un « groupe de travail ouvert associant les métropoles et les entreprises » devrait ainsi être initié sous peu, en collaboration avec le réseau de villes C40 actuellement présidé par Anne Hidalgo.

Renault devra toutefois faire face à forte concurrence sur le territoire parisien. Outre les services existants labellisés par la mairie de Paris, le Groupe PSA vient en effet d’annoncer qu’il lancerait son service d’autopartage Free2Move à Paris au cours du dernier trimestre 2018, avec une flotte comptant 500 véhicules Peugeot et Citroën dans un premier temps. Pour rappel, la marque Free2Move dispose également d’une application mobile listant sur une carte l’ensemble des véhicules en autopartage de multiples prestataires, dont Vélib, Ubeeqo, Drivy ou encore Communauto, et anciennement Autolib’.

PARTAGER SUR