SesamLLD : la LLD concerne 58 % des immatriculations dans les flottes en 2022

Selon les chiffres présentés par le syndicat SesamLLD, 58 % des véhicules acquis par les flottes en 2022 sont en location longue durée.
426
SesamLLD 2022
Une illustration générée à l'aide de l'intelligence artificielle en accès libre Dall-E.

Lors de la présentation des chiffres annuels français de la location longue durée (LLD), à l’occasion d’une conférence de presse organisée le 25 janvier 2023, le syndicat SesamLLD a estimé à 58 % la part de véhicules neufs légers en LLD immatriculés en 2022 par les flottes. Soit 363 266 véhicules en location, sur un total de 636 628 véhicules légers neufs (particuliers, utilitaires et sociétés) ajoutés dans les flottes (entreprises et administrations) en 2022. Plus précisément, toujours selon le syndicat, la LLD représenterait ainsi deux véhicules légers sur trois immatriculés dans les entreprises, et un sur cinq dans les administrations. Cela porte à 1 865 613 le nombre total de véhicules en LLD présents dans les flottes, à ce jour, en France, soit une augmentation de 2,1 % sur un an.

À échelle plus globale, ce sont 1 787 099 véhicules neufs légers qui ont été immatriculés en 2022 en France. Parmi ceux-ci, 714 511 appartiennent à des particuliers, dont seulement 38 711 en LLD. Un écart considérable avec le marché des flottes, puisque la LLD ne compte que pour 5,4 % des acquisitions des particuliers en 2022. Au total (marché particuliers + marché flottes), ce sont donc 487 236 véhicules légers qui ont enrichi le marché de la LLD en 2022, selon le SesamLLD. Un chiffre qui correspond à 27,3 % des immatriculations totales.

Le diesel en tête du marché de la LLD

Comme l’indique le SesamLLD, en termes de motorisations, la part du lion dans ce marché de la LLD revient toujours au diesel… et ce malgré les freins législatifs. En effet, bien que ce chiffre soit en baisse de 8,4 % par rapport à 2021, 36,1 % des véhicules immatriculés en LLD en 2022 carburent encore au diesel. L’essence suit de près, à 30,1 % (+ 2 %). Puis l’hybride simple qui, avec 14,4 % (+ 3,8 %), évince l’hybride rechargeable (9,4 %) qui recule de 0,3 %. L’électrique, qui a raflé 8 % des immatriculations en LLD en 2022, loin derrière le diesel et l’essence, a quand même enregistré une hausse de 2,2 % par rapport à 2021.

À noter qu’en ce qui concerne le marché total, c’est l’essence qui occupe le haut du podium, avec 33,2 % des immatriculations en France, le diesel étant deuxième (25,1 %), l’hybride simple troisième (17,7 %), l’électrique quatrième (12,2 %) et l’hybride rechargeable cinquième (7,1 %).

La LLD des véhicules d’occasion en recul de 21 % en 2022

Enfin, le SesamLLD a également présenté quelques chiffres concernant la LLD des véhicules d’occasion (VO). Ainsi, selon le syndicat, 2022 a vu 406 655 VO s’écouler en LLD, en baisse de 21 % par rapport en 2021. Soit environ 7 % du total du marché de l’occasion en France. En effet, toujours d’après le SesamLLD, un total de 5 663 960 VO a été vendu en 2022. Un chiffre qui lui aussi en recul par rapport à 2021, la variation atteignant – 14 %. Notons que parmi les VO vendus en LLD en 2022, 66,3 % roulent au diesel et 25,1 % à l’essence, encore loin devant l’hybride simple (3,7 %), l’électrique (2,3 %) et l’hybride rechargeable (1,8 %).