Comment optimiser son budget pneumatique ?

Séverine Auberti, Dekra : « Nous visons 200 000 euros d’économies sur le poste pneumatique »

Leader européen de l’inspection et de la certification, Dekra est à la tête d’un parc de 2 400 véhicules disséminés sur le territoire national et les DOM-TOM. En 2008, Dekra a décidé de sortir les pneumatiques des contrats signés avec les loueurs. Séverine Auberti, responsable de la flotte de Derka, explique cette décision.

- Magazine N°157
651
Séverine Auberti, Responsable de la flotte de Dekra

« Notre flotte est composée à 60 % de véhicules utilitaires et 2 places et de 40 % de véhicules de tourisme. Dans notre car policy, nous avons référencé PSA, Renault et Volkswagen. Nous travaillons avec ING Car Lease, Cofiparc et ALD Automotive. Nous avons choisi d’avoir plusieurs loueurs pour mener en continu des opérations de benchmark.

En 2008, nous avons sorti les pneumatiques des contrats que nous avons signés avec les loueurs. Nous avons lancé un appel d’offres et nous avons retenu deux prestataires : Euromaster et Speedy Fleet.

L’un des critères de choix a porté sur le maillage du territoire. Nos collaborateurs n’habitent pas forcément auprès d’une grande ville. Avoir un centre à proximité permet de gagner du temps et de renforcer la sécurité grâce à des trajets plus courts. Je ne dispose pas encore des chiffres pour calculer avec exactitude le gain réalisé, mais, en prenant cette décision, nous avons calculé qu’elle nous permettrait de réaliser plus de 200 000 euros d’économies. Nos collaborateurs disposent d’une carte accréditive. Parfois ils font appel au service d’intervention sur site de nos prestataires. Dans les régions de montagne, nos collaborateurs s’équipent de pneus hiver dès le début de l’automne. Le gardiennage est assuré dans les centres de nos prestataires. Nous n’obligeons pas nos collaborateurs à chausser des pneus hiver, car nous évitons d’imposer des contraintes.

En revanche, la sécurité constitue notre coeur de métier et nos collaborateurs sont très sensibles sur ce point. Chacun des collaborateurs dispose d’un outil pour tester la profondeur des sculptures et nous insistons sur la prévention des risques routiers. Commander et chausser des pneus hiver ne pose pas de problème particulier si nos collaborateurs s’y prennent à l’avance. En revanche, s’ils réagissent au dernier moment, les stocks sont épuisés et ils sont obligés d’aller chez des fournisseurs que nous n’avons pas référencés. C’est le cas dans certaines régions où les collaborateurs n’anticipent pas comme ils le font en montagne. Fin novembre ou début décembre, il est déjà trop tard.

En mars ou avril, nous réalisons un bilan des stocks présents chez nos prestataires avec nos différentes agences. Je sais précisément quelles sont les spécificités techniques, les dimensions des pneumatiques stockés. Ce point est particulièrement important car certains collaborateurs oublient qu’ils ont des pneus en stock chez le fournisseur. J’envoie ces états dans nos différentes agences.

Aujourd’hui, notre décision de sortir les pneumatiques des contrats avec les loueurs est confortée par la transparence des relations que nous avons nouées avec les enseignes que nous avons choisies. »  

Comment optimiser son budget pneumatique ?

PARTAGER SUR