SGD : une car policy réinventée

Spécialiste du flaconnage en verre pour les industries de la parfumerie cosmétique et de la pharmacie, SGD a entamé en 2009 un véritable travail de redéfinition de sa car policy.

716

Auparavant, le collaborateur était libre de choisir n’importe quel véhicule. À la seule condition que son loyer ne dépasse pas un montant fixé par le département des ressources humaines. « Ce qui conduisait à une flotte très hétérogène, composée d’une multitude de modèles des segments C, D ou E, qui ne se révélaient ni économiques, ni écologiques, rappelle Julien Marie, responsable des achats indirects. Nous avons donc créé quatre catégories de VP, avec un critère prédominant : le TCO ».

Pour chaque catégorie, les collaborateurs ont le choix entre trois à six modèles, avec des moteurs, des transmissions et des finitions pré-définis...

PARTAGER SUR