Siemens renouvelle sa car policy pour favoriser l’électrification de sa flotte

Siemens veut intégrer des véhicules à faibles émissions dans son catalogue afin de rendre le groupe neutre en carbone et passer à une flotte 100 % électrique d’ici 2030.
883
Siemens flotte
Photo d'illustration © Freepik

Comme dans l’Hexagone, les entreprises allemandes travaillent à l’électrification des flottes. Par exemple, la Deutsche Post DHL espère avoir 60 % de sa flotte en électrique d’ici 2030. Le groupe Siemens, spécialisé dans le secteur de l’énergie, la santé, l’industrie et le bâtiment, veut aller bien plus vite et envisage de faire passer sa flotte mondiale entièrement à l’électrique d’ici 2030. L’entreprise s’est fixé cet objectif en février 2020, lorsqu’elle a rejoint l’initiative EV100 du Climate Group. Le groupe souhaite également atteindre la neutralité carbone sur ses opérations commerciales à la même échéance (2030).

Rappelons que Siemens gère aujourd’hui une flotte d’environ 1 500 voitures réservées aux cadres dirigeants (à 50 % électrifiée) ainsi qu’un parc de 45 000 véhicules de service pour le personnel de l’entreprise.

Un catalogue « plus flexible et durable » grâce à une application

Actuellement en phase pilote, Siemens proposera un nouveau catalogue de véhicules électrifiés à ses collaborateurs en Allemagne dès janvier 2022, puis dans d’autres pays européens.

Siemens considère que l’organisation de sa flotte sera également « plus flexible et durable. » En effet, les contrats de location des véhicules s’étaleront désormais sur seulement 12 mois. Ses employés et ses cadres sélectionneront eux-mêmes leur véhicule électrique ou hybride rechargeable. Ils pourront le changer à leur convenance via une nouvelle application développée avec le loueur Sixt. Les collaborateurs n’auront qu’à se « rendre à l’heure prévue dans un emplacement Sixt choisi à l’avance. » Un processus entièrement dématérialisé, donc sans contact physique entre deux personnes.

« Notre nouveau modèle de gestion de flotte et notre application s’inscrivent dans notre stratégie d’accélérer l’utilisation des véhicules électriques et hybrides et d’achever notre transition énergétique d’ici 2030 », a déclaré dans un communiqué Thorsten Eicke, responsable de la gestion de la mobilité mondiale chez Siemens.

Siemens justifie d’ailleurs ce changement de modèle par l’accélération de la numérisation durant la pandémie. Ses collaborateurs vont privilégier la communication à distance avec leurs clients pour ainsi réduire le nombre et la durée des déplacements en voiture.

Des contrats adaptés à l’usage des véhicules

Le coût des contrats de location s’ajustera en fonction des émissions de CO2 des véhicules choisis, tout comme les indemnités forfaitaires dont bénéficieront les collaborateurs. Ceux qui le souhaitent pourront aussi se passer entièrement de leur voiture de société. C’est pourquoi lors des périodes de non-utilisation des véhicules, il n’y a pas de facturation de la location.

260 nouveaux points de charge

Les sites allemands de l’entreprise sont déjà équipés d’environ 450 stations de recharge. 260 stations supplémentaires sont prévues pour l’été 2022. Les collaborateurs ont aussi accès à plus de 40 000 bornes de recharge sur le réseau public allemand avec la carte « Siemens Smart Infrastructure ». En outre, Siemens s’appuie sur sa propre solution « Smart Infrastructure Distribution Systems » pour piloter ses infrastructures de recharge. L’entreprise espère aussi acheter de l’électricité produite à partir de ressources renouvelables, toujours dans un but de neutralité carbone.

La flotte de Siemens en chiffres

Le groupe Siemens possède actuellement une flotte de 46 500 véhicules : 45 000 voitures de service et 1 500 voitures de fonction (dont 50 % en électrique ou en hybride).