Siemens VDO embraye sur le tout hybride

Le premier système tout hybride de Siemens VDO équipera un véhicule de démonstration à la fin 2006. Une technologie particulièrement adaptée aux marchés asiatique et américain. Explications

- Magazine N°119
435

La demande de véhicules « entièrement hybrides » ne cesse d’augmenter. En particulier en Amérique du Nord et en Asie qui représentent actuellement le potentiel de croissance le plus important pour ce type de véhicules fonctionnant exclusivement en mode électrique. Selon l’équipementier Siemens VDO, à l’heure actuelle,9 véhicules hybrides sur 10 sont ainsi vendus sur le marché américain.

En Europe, la situation est différente. Les systèmes de propulsion hybride éprouvent encore en effet des difficultés pour se tailler une part de marché face à la concurrence des motorisations Diesel et essence. Ce type de groupe motopropulseur alternatif y est davantage perçu comme une technologie complémentaire susceptible de réduire davantage la consommation de carburant et les émissions de CO2 tout en améliorant les performances, explique ainsi l’équipementier. « Les motorisations à essence offrent encore de nombreuses possibilités de développement et gagnent de plus en plus en efficacité. Le potentiel des moteurs essence et Diesel est loin d’être épuisé », ajoute d’ailleurs Klaus Egger, membre du directoire de Siemens VDO et patron de la branche dédiée aux groupes motopropulseurs. Et de compléter : « à ce titre, les solutions partiellement hybrides offrent, à moyen et à long terme, davantage de perspectives commerciales s’agissant du rapport coûts/avantages des moteurs des véhicules européens. »

Compte-tenu des orientations de ces marchés, Siemens VDO a donc tout naturellement décidé de répondre d’abord à la demande du marché américain. Pour ce faire, il accélère aujourd’hui la mise au point de ses systèmes entièrement hybrides, conçus pour différentes catégories de véhicules. Son premier système tout électrique devrait ainsi équiper un véhicule de démonstration, au plus tard, avant la fin de cette année.

PARTAGER SUR