Skoda veut accroître ses parts de marché en 2021

Skoda augmente méthodiquement ses parts de marché dans l’Hexagone et vise 2 % pour 2021. Une stratégie payante qui s’appuie sur une offre produits très large et diversifiée.
783
Skoda 2021

Pour Skoda, l’année 2021 s’annonce plutôt bien. La marque tchèque a ainsi vendu en France 30 500 véhicules en 2020, soit une baisse de seulement 18,1 % dans un marché total en chute de 25,5 %. Tout aussi notable, sa part de marché est passée de 1,65 % en 2019 à 1,81 % l’année dernière. Et Dorothée Bonassies, la directrice de Skoda France, vise les 2 % pour 2021. « Chaque année, nous gagnons 0,2 % de part de marché, nous construisons chaque année méthodiquement notre présence en France », a-t-elle affirmé lors d’une récente conférence de presse.

Une offre produits large et diversifiée

Skoda a été aidé par le renouvellement de ses modèles phares en 2020 : nouvelle Octavia (20,9 % des ventes, voir notre essai) et nouveau Kamiq (19,3 %, voir notre essai). Alors que la Fabia a pointé à encore 18 % et sera remplacée en octobre prochain. Et il faut y ajouter une palette de motorisations en plein dans le marché avec des hybrides de 48 V, des PHEV et un nouvel Enyaq 100 % électrique. Ce SUV (4,65 m de longueur) sera commercialisé en mai prochain à un prix ultra-compétitif à partir de 35 250 euros TTC !

Des valeurs résiduelles en hausse constante

Et surtout, Dorothée Bonassies s’est félicitée que Skoda soit de plus en plus reconnue en France pour « ses qualités intrinsèques qui se traduisent par des valeurs résiduelles qui s’améliorent à chaque nouveau modèle. Cette notoriété en forte hausse se traduit également par un retour des clients qui sont fiers de rouler en Skoda. » Résultat, 30 % ventes se font auprès des TPE et PME, soit plus de 13 500 immatriculations pour les « small fleets », a-t-elle précisé, contre 44 % aux particuliers.