Publi-Communiqué

Le réseau Škoda aux avant-postes

Grâce à son réseau dynamique et à son plan produit ambitieux, ŠKODA voit ses ventes progresser auprès des grands comptes, des PME et des loueurs, et bondir auprès des TPE, artisans, commerçants et professions libérales.

959
Gamme ŠKODA Business
Gamme ŠKODA Business

À l’image des différentes marques de Fleet Solutions Volkswagen Group, ŠKODA a connu une année 2017 très dynamique et poursuit sur sa lancée en 2018. Le nombre d’immatriculations auprès des entreprises est passé de 8 400 en 2016 à 10 500 en 2017, soit une croissance de 24 %. Des résultats très positifs à mettre plus spécifiquement au crédit du réseau dont les ventes ont bondi auprès des TPE, artisans, commerçants et professions libérales.

Depuis 2014, les ventes BtoB de ŠKODA progressent de 25 % par an en moyenne quand le marché croît de 7 %. En 2018, la tendance s’est amplifiée avec 6 000 commandes à fin mai, soit une performance de + 57 % par rapport à la même période de 2017. À la mi-juin, ŠKODA avait vendu 3 308 véhicules aux TPE, artisans, commerçants et professions libérales, 1 266 aux loueurs de longue durée, 2 500 aux grands comptes et 500 aux administrations dont 200 Octavia auprès de la Police Nationale. « Sur l’ensemble de l’année, nous devrions réaliser 13 000 immatriculations auprès de ces clientèles », précise Thomas Lainé, responsable des ventes entreprises et VO de la marque. Le succès de ŠKODA repose en grande partie sur le professionnalisme de son réseau et de ses 40 Fleet Centers, et sur le travail mené sur le terrain par ses commerciaux, spécialisés ou non : leur enthousiasme a porté ses fruits. Pour les épauler, le constructeur a mené une politique commerciale ambitieuse. À titre d’exemple, les campagnes de communication se multiplient sur de longues durées pour aider le réseau à séduire et convaincre les entreprises locales et régionales.


« À l’horizon 2023, la gamme ŠKODA comptera cinq modèles 100 % électriques et deux hybrides rechargeables. »
Thomas Lainé, responsable des ventes entreprises et VO, ŠKODA

Un plan produit ambitieux

Les lancements à un rythme soutenu expliquent également la réussite de ŠKODA auprès des grands comptes, des PME, des TPE et des professionnels. Inauguré en 2010, le nouveau design a ouvert une nouvelle ère pour la marque. Parallèlement, en deux ans, ŠKODA aura développé une gamme complète de SUV. Après le KODIAQ lancé en mars 2017 et le Karoq apparu en janvier dernier, un troisième crossover arrivera sur le marché en 2019, avec quatre moteurs au catalogue pour ce futur SUV urbain.

Dévoilée au dernier salon de Genève, la nouvelle Fabia commence aussi à être livrée en cette rentrée. Principales évolutions : des lignes redessinées à l’avant et à l’arrière, et un système multimédia inédit doté d’un écran de 6,5 pouces. En 2019, une toute nouvelle version de la Rapid Spaceback viendra concurrencer les Renault Mégane et Volkswagen Golf sur le segment C. Toujours l’année prochaine, la Superb apparaîtra dans sa nouvelle livrée présentée lors du Mondial de Paris.

Tout comme la Superb, la nouvelle Rapid Spaceback et le SUV du segment urbain seront proposés avec des moteurs essence et diesel et dans des finitions business, avec une liste d’équipements spécialement étudiée pour répondre aux besoins des entreprises.

ŠKODA KODIAQ
ŠKODA KODIAQ

Sept modèles électriques en 2023

Le plan produit est tout aussi nourri en 2020 avec l’arrivée d’une Citigo 100 % électrique en début d’année et le lancement d’une nouvelle génération d’Octavia. Toujours en 2020, le nouveau SUV du segment A de la marque et la prochaine Superb se déclineront en hybride rechargeable. « À l’horizon 2023, la gamme ŠKODA comptera cinq modèles 100 % électriques et deux hybrides rechargeables », annonce Thomas Lainé.

Quant à la norme WLTP, ŠKODA est prêt. Le constructeur a réussi à contenir l’augmentation des émissions de CO2 par rapport aux anciennes mesures du protocole NEDC. Un argument qui fait mouche auprès des entreprises qui ont pesé plus de 35 % des ventes de la marque en France en 2017 et devraient en représenter plus de 37 % en 2018.

Ronan Erb, chef de produit Fabia : « Une Fabia généreusement dotée »

la nouvelle Fabia« Dévoilée lors du dernier salon de Genève, la nouvelle Fabia est commercialisée depuis septembre sur le sol français. Tous segments confondus, cette troisième génération a encore représenté 36 % des volumes de commandes de ŠKODA au premier semestre.
La citadine tchèque intègre une multitude d’équipements hérités des segments supérieurs. Détecteur d’angles morts, aide au freinage d’urgence, avertisseur de circulation arrière, phares et feux à LED (en option), régulateur adaptatif de vitesse (en option), fermeture et ouverture sans clé (en option), etc. : la liste des aides à la conduite est particulièrement longue. Et cette dernière génération devient communicante grâce à un tout nouveau système d’infotainment doté d’un écran de 6,5 pouces qui permet de connecter un smartphone et d’accéder à la téléphonie sans fil via Bluetooth.
Comme la précédente génération, cette Fabia est longue de 3,99 m et large de 1,96 m. Ses jantes couvrent les dimensions allant de 15 à 18 pouces. Ses faces avant et arrière s’arrondissent quand son bouclier arbore une ligne plus tendue. Pas moins de 14 coloris sont disponibles avec une possibilité de personnalisation à travers des livrées bi-ton. Enfin, l’habitacle franchit un saut qualitatif : sellerie bi-ton et surpiqûres contrastées s’accordent à la sellerie Alcantara/tissu.
La Fabia se vend à 90 % avec un moteur essence et à 10 % avec un bloc diesel – quand ces pourcentages atteignent respectivement 43 % et 57 % sur l’ensemble de la gamme. Dès ses premières phases de développement, la Fabia a intégré les demandes spécifiques des flottes. Cette troisième génération se décline ainsi à nouveau dans une finition business avec des jantes tôle qui contribuent à minimiser les frais de remises en état. »

PARTAGER SUR