Skoda Enyaq iV : l’électrique à la carte

Le Skoda Enyaq iV, le futur SUV électrique tchèque, est basé sur la plate-forme MEB commune au groupe Volkswagen et proposera pas moins de cinq versions, façon patchwork.

696

Skoda dévoile un peu plus son Enyaq iV. Ce SUV de 4,65 m de longueur (1,88 m de largeur, 1,62 m de hauteur, 2,76 m d’empattement et coffre de 585 l) vient se placer entre le SUV compact Karoq (4,38 m) et le grand Kodiaq (4,70 m). Il s’agit de l’interprétation par Skoda de sa vision 100 % électrique, basée sur la plate-forme MEB multimarques du groupe Volkswagen. Une solution technique unique et déclinable qui sert les futures Volkswagen ID.3, ID.4 et ID.6, mais aussi le SUV coupé de Seat dévoilé au salon de Genève en 2019, le « El-Born ».

Une offre façon patchwork

Mais ce qu’il y a du plus notable et intéressant dans l’adaptation par Skoda se situe non pas dans un design sans surprise mais dans le nombre de versions, pas moins de cinq, proposées au catalogue pour début 2021.

En accès à la gamme, cet Enyaq iV 50 fonctionne en propulsion, entraîné par un moteur électrique de 109 kW/146 ch placé sur l’essieu arrière. Ce moteur est alimenté par une batterie de 55 kWh (52 kWh effectifs), avec à la clé une autonomie de 340 km en WLTP. L’Enyaq iV 60 fait passer la capacité de la batterie à 62 kWh (58 kWh effectifs), alors que son moteur électrique, toujours en propulsion, offre alors 132 kW/177 ch et une autonomie de 390 km.

L’Enyaq iV 80 pousse la batterie à 82 kWh (77 kWh effectifs) et le moteur à 150 kW/201 ch pour 500 km d’autonomie. Ce modèle existe aussi en transmission 4×4 avec un moteur électrique supplémentaire sur le train avant. Le tout développe 195 kW/261 ch (autonomie réduite à 460 km) pour l’Enyaq iV 80X, ou 225 kW/302 ch, toujours à 460 km d’autonomie, pour la version Enyaq vRS.

Le précédent article sur Skoda

PARTAGER SUR