Skoda Kamiq : le haut du segment

Le Skoda Kamiq est un SUV urbain du segment B mais il n’est pas du tout « petit ». Et il chasse sur les terres des compactes et plus seulement des citadines.

1803
Skoda Kamiq

Avec ses 4,24 m de longueur, le Kamiq de Skoda se positionne en haut du segment des SUV urbains. Où il vient ainsi se frotter aux Renault Captur (4,23 m) et Peugeot 2008 (4,30 m). À l’usage, ce « grand » Kamiq offre donc une habitabilité digne de la catégorie supérieure. C’est d’ailleurs une des marques de fabrique de Skoda dont les modèles en offrent plus que la concurrence.

Ainsi, prendre place sur la banquette arrière n’a rien d’un supplice et l’espace aux jambes demeure très confortable, même pour un grand conducteur. Sans amputer le coffre de sa très bonne capacité de chargement, de 400 à 1 395 l. À l’avant, Skoda n’a pas lésiné non plus sur l’espace et le confort avec une planche de bord peu envahissante et de belle facture. Tout comme l’est la console centrale, discrète mais pratique, ou la boîte à gants de bonne capacité. La qualité d’assemblage des équipements ne souffre aucune critique, et le choix des matériaux, certes assez tristes et classiques, inspire la solidité.

Du confort

Cette impression de qualité à l’allemande se double d’un bon confort de la sellerie et des liaisons au sol, à condition de ne pas opter pour la suspension sport et les pneus taille basse. En effet, le réglage de l’amortissement ne gomme pas toutes les imperfections du bitume ou des mauvais pavés parisiens à basse vitesse. Mais le train avant et la direction sont parfaitement paramétrés pour une conduite rassurante, avec un roulis bien maîtrisé. Le filtrage des roulements est excellent. De longs parcours peuvent donc s’envisager, mais sans se surcharger en voyageurs ni en bagages.

Bien choisir son moteur

Nous avions jeté notre dévolu sur l’incontournable 1.6 TDI de 116 ch et 250 Nm (130-137 g) du groupe Volkswagen, majoritairement retenu par les professionnels, à 28 940 euros TTC en Business. S’il se justifie pour sa réelle sobriété – 5,5 l/100 km tous parcours confondus –, il n’est à la hauteur pour son fonctionnement heurté, brutal et finalement fatigant. La faute à une conception ancienne avec un seul volant moteur et un embrayage trop dur. Il sera avantageusement remplacé en 2021 par le nouveau 2.0 TDI de 115 ch de la récente Golf (voir l’essai). D’ici là, le 1.0 TSI essence de 116 ch et 200 Nm sera bien plus agréable au quotidien, tout en consommant à peine plus et sans augmentation du CO2 (129-139 g). Et pour un prix inférieur de 2 840 euros en Business.

Skoda Kamiq

Skoda Kamiq 1.6 TDI

Moteur (cm3) 1 598
Puissance/couple (ch/Nm) 116/250
Conso. mixte (l/100 km) 5,0-5,2
Émissions de CO2 (g/km) 130-137
Vitesse maxi (km/h) 193
0 à 100 km/h (s) 10,2
Poids à vide (kg) 1 336
Charge utile (kg) 435
Coffre (l) 400/1 395
L x l x h (mm) 4 240 x 1 793 x 1 559
À partir de (€ TTC) 24 840 (28 940 en Business)
Valeurs futures
Skoda Kamiq 1.6 TDI 116 ch BVM6 Active Kamiq 1.6 TDI 116 ch BVM6 Business
Énergie Diesel Diesel
Boîte de vitesses Manuelle Manuelle
Carrosserie Tout-terrain Tout-terrain
Cylindrée (cm3) 1 598 1 598
CO2 (g/km) 0 0
CO2 mini 130 130
CO2 maxi 137 137
Ch din 116 116
Prix neuf TTC (€) 24 840,00 28 980,00
Mois 42 42
Km total 100 000 100 000
Valeur reprise TTC (€) 10 336 11 457
Valeur reprise 41,6 % 39,5 %
Valeur vente TTC (€) 12 174 13 494
Valeur vente 49,0 % 46,6 %
Source : Forecast Autovista, septembre 2020.

Notre avis

PLUS
Qualité de présentation et de fabrication ● Agrément de conduite et confort dynamique ● Design séduisant


MOINS
1.6 TDI bruyant et peu souple ● Prix rapidement élevé ● Intérieur triste

PARTAGER SUR