Skoda dévoile sa stratégie Next Level

Avec sa feuille de route Next Level, Skoda met le cap sur l'électromobilité, une production plus neutre en carbone et l’utilisation de matériaux recyclés.
751
Skoda Next Level
L'usine de composants de Skoda, à Vrchlabí, en Tchéquie. © Skoda

Dans le cadre de son plan Next Level, présenté le 22 septembre à Mladá Boleslav en Tchéquie, le constructeur Skoda (groupe Volkswagen) a déterminé de nouveaux objectifs pour réduire son empreinte carbone. Cela passe d’abord par l’électrification de sa gamme avec le lancement de trois nouveaux modèles zéro émission d’ici 2026, en plus du crossover électrique Enyak actuel.

La marque vise une part de plus de 70 % de voitures électriques dans ses ventes d’ici 2030. En parallèle, Skoda entend poursuivre la décarbonation de l’ensemble de ses activités industrielles, logistiques et commerciales.

Plus d’énergies renouvelables

Avec sa stratégie Next Level, Skoda privilégiera notamment les énergies renouvelables pour fabriquer ses véhicules. D’ici 2030, les trois usines tchèques deviendront neutres en carbone. Les sites indiens, eux, le seront dès 2025. Le constructeur rappelle que son usine de composants de Vrchlabí, en Tchéquie, a déjà atteint cet objectif. Cela grâce aux énergies renouvelables (solaire et éolien), au recyclage des déchets, à l’utilisation de matériaux et de processus économes en ressources, mais aussi à une logistique essentiellement verte.

Skoda assure soutenir activement le développement des énergies renouvelables en Europe. Avec la construction d’un parc éolien à Moravice-Melč, dans l’est de la Tchéquie. Ainsi qu’un autre parc éolien, cette fois en Finlande, capable de produire 570 GWh par an. Ce dernier parc pourra alimenter en électricité non seulement une usine Skoda mais aussi quelque 150 000 foyers.

Le plein de matériaux recyclés

L’utilisation de matériaux recyclés (plastique, métaux, verre) sera généralisée à tous les nouveaux véhicules. À l’image du concept Skoda Vison 7S et de certains modèles actuels de la gammen comme le Enyaq iV. Ce dernier reçoit ainsi une sellerie fabriquée à partir de laine vierge et de bouteilles PET recyclées.

Plus tard viendront les matériaux composites issus du plastique et de fibres de betterave à sucre ou de roseau. Et l’utilisation de riz, de chanvre, de liège et de fibres de noix de coco est également à l’étude. Enfin, Skoda réutilise les batteries usagées des véhicules électriques dans des systèmes de stockage d’énergie stationnaires, avant de les recycler intégralement. Un deuxième cycle de vie qui permet de réduire efficacement l’empreinte CO2 des batteries.