Skoda Superb Combi : Le coffre-fort

Plus d’un an après la berline, Skoda lance le break Superb. Un haut de gamme à prix serrés qui vient diversifier l’offre du groupe Volkswagen.

- Magazine N°159
454
Skoda Superb Combi

C’est l’arrière qu’on préfère. La berline nous avait déjà tapé dans l’œil il y a quelques années pour l’espace dédié aux jambes des passagers. Cette fois, avec la Superb version break de chasse, c’est le volume offert qui fait la part belle au chargement. Un coffre de 633 litres (1 865 l banquette rabattue) avec éclairage LED amovible aimanté (bien pratique pour changer une roue), éléments d’arrimage avec rails et sangles, cache-bagages automatique, crochets rabattables et 6 points de fixation pour le filet de maintien.

En outre, la hauteur de chargement de 600 mm et un plancher extensible facilitent grandement les manipulations pour les professionnels. L’ouverture électrique du hayon est quant à elle en option (420 €).

L’habitabilité

Les 4,84 m de la belle ne sont pas pour autant un handicap en ville (les dimensions sont identiques à la berline). Elle peut même être équipée du très pratique « Park Assist » qui manœuvre la voiture vers la place de parking. Impossible dès lors de rater un créneau, c’est l’auto qui le fait !

A l’intérieur, les déplacements s’effectuent à la façon pullman, le poste de conduite est ergonomique et les ajustements irréprochables. La voiture est spacieuse et agréable à vivre grâce à son confort de roulement et son insonorisation.

Disponible en essence et diesel, de 105 à 260 ch, boîte 6 ou DSG, 4 roues motrices et 4 niveaux de finition, ses tarifs varient entre 23 000 et 38 000 €, bien loin des prix de la Mercedes Classe E break (de 44 000 à 78 000 €), sa seule véritable rivale.

Notre avis

Bien

  • Prix
  • Confort
  • Equipement et habitabilité record.

A Revoir

  • Revente difficile sur le marché de l’occasion.