Skoda veut passer en mode facile en France

À l’occasion d’une conférence de presse, le constructeur a présenté sa feuille de route pour les trois prochaines années. Nommé Go 3000, ce plan doit permettre à la marque d’atteindre 1,5 % du marché en 2018.

752
Skoda veut passer en mode facile en France

Constructeur numéro 9 en Europe avec 684 352 immatriculations en 2015, Skoda éprouve plus de difficulté à se faire une place dans le cœur des Français. Si ses ventes dans l’Hexagone ont pourtant progressé de 6,59 % l’an passé à 21 755 unités, dont + 17,7 % pour le seul segment des particuliers, la notoriété de Skoda auprès du grand public peine à décoller. C’est donc dans l’optique de développer cette image de marque que le constructeur, membre de la galaxie Volkswagen, déploiera d’ici 2018 un plan baptisé Go 3000, et construit autour de quatre galaxies.

Premier élément de cette feuille de route, un plan produit qui devrait combler certains vides dans la gamme. Alors même que la nouvelle Fabia et la Superb ont fait leur arrivée en concessions en 2015, la marque lancera, les trois prochaines années, un nouveau modèle par an, à commencer par le très attendu SUV, dérivé du concept VisionS présenté à Genève.

Autre élément de ce plan : le renforcement du maillage de Skoda sur le territoire. S’appuyant déjà sur 140 points de vente, Skoda ambitionne de disposer de 179 centres d’ici 2018. Outre cette expansion dans des villes comme Lyon ou Bordeaux, « tout le réseau arbora la nouvelle image de marque d’ici la fin de l’année », a annoncé Lahouri Bennaou, directeur de Skoda France.

Mieux parler aux Français

L’un des axes forts de Go 3000 sera le travail sur la communication. Ainsi, Lahouri Bennaou estime que Skoda est « en deçà de ce qu’on pourrait prétendre vu le niveau des produits ». Pour « mieux parler aux Français », la filiale hexagonale du constructeur a donc décidé de réduire la portée de la communication internationale, marquée par le slogan « Simply Clever ». En France, c’est la signature « Passez en mode facile » qui sera désormais portée via « des campagnes développées localement et des contenus spécifiques pour un marché qui l’est tout autant », détaille Paul Barrocas, directeur marketing de Skoda.

Enfin, les ventes à professionnels feront partie intégrante de ce plan. Alors que celles-ci ont connu une légère régression en 2015, Skoda France doublera le nombre de Fleet Centers pour atteindre les 50 en 2018 (25 à fin janvier). L’ambition : « Porter notre volume dans ce secteur à 35 % de nos ventes globales », annonce Lahouri Bennaou. Pour ce faire, la marque entend notamment renforcer ses gammes Business parmi les modèles essences, tout en privilégiant les ventes aux artisans, TPE-PME et taxis.

Atteindre une part de marché de 1,5 % en 2018

Cette feuille de route, tracée jusqu’en 2018, devrait permettre à Skoda d’atteindre 23 750 immatriculations en 2016, puis 26 500 en 2017 et enfin 30 000 en 2018 pour une part de marché de 1,5 %.

PARTAGER SUR