Sofinscope : la location automobile attire de plus en plus de Français

D’après le Sofinscope, baromètre OpinionWay pour Sofinco, les Français sondés recherchent des solutions pour faciliter la gestion de leur véhicule. Un quart d’entre eux pourraient ainsi se tourner vers la location automobile (LLD ou LOA) plutôt que l’achat.
1616
location automobile Français
© Freepik

OpinionWay a mené un sondage en ligne sur la location automobile pour Sofinco, marque de Crédit Agricole Consumer Finance. Il l’a réalisé du 15 au 16 septembre 2021, auprès d’un échantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Parmi les Français interrogés, 92 % utilisent au moins une voiture au sein de leur foyer. La plupart en possèdent une (51 %), voire deux ou plus (41 %). 78 % des Français considèrent l’automobile comme indispensable au quotidien et ne pourraient pas s’en passer (77 %). Un constat similaire à celui établi par l’observatoire Cetelem en décembre 2020.

D’après le Sofinscope, 55 % des Français utilisent la voiture au quotidien et 27 % au moins une fois par semaine. L’automobile représente « un équipement essentiel » pour les habitants de communes rurales (88 %) et « un mode de déplacement pratique » pour les parents (82 %). À l’inverse, 23 % des propriétaires de voiture interrogés pourraient s’en passer à vie.

En outre, 68 % estiment que l’automobile est une contrainte en termes d’entretien (68 %) et de budget (77 %). C’est pourquoi 83 % souhaitent réduire les dépenses qui lui sont liées.

Un quart des Français envisagent la location automobile…

La location automobile est désormais connue par la majorité des Français : 67 % pour la LOA (avec option d’achat) et 63 % pour la LLD (longue durée), soit respectivement + 4 et + 9 points comparé à 2017. À l’avenir, 26 % des Français pourraient recourir à la LLD et 24 % à la LOA. Ils opteraient de préférence pour une voiture neuve (68 %) plutôt qu’une d’occasion (29 %). Ces Français feraient préférentiellement appel à un concessionnaire dédié à une marque (53 %), à un constructeur automobile (44 %) et à un concessionnaire multimarques (33 %). En revanche, seuls 31 % passeraient par les loueurs spécialisés en LOA et LLD. En outre, 29 % pourraient envisager de passer par une plateforme en ligne.

De nombreux Français s’intéressent ainsi à la location automobile (LOA ou LLD) : pour éviter de gérer les pannes et les réparations de leur véhicule (47 %), pour changer régulièrement de véhicule (35 %), parce qu’ils n’ont pas les moyens d’en acheter un pour l’instant (26 %) ou parce qu’ils considèrent qu’il n’est plus nécessaire d’en être propriétaire (22 %).

Par ailleurs, la crise sanitaire a eu un impact sur le mode de consommation des Français. En effet, 30 % ont reporté l’achat ou le remplacement de leur voiture du fait de la crise. Pour 22 %, c’est même la crise et les confinements qui ont donné envie de passer à la LLD ou la LOA.

… mais un tiers la considèrent plus coûteuse que l’achat

Pourtant, seulement 14 % des Français ont déjà eu recours à la LOA et 5 % à la LLD. Ils seraient prêts à dépenser au maximum : 145 euros par mois en LOA et 149 euros par mois en LLD (+ 21 euros par rapport à 2017), 38 euros par jour pour la location exceptionnelle d’une voiture (soit + 3 euros par rapport à 2017). En parallèle, concernant l’acquisition traditionnelle d’un véhicule, ils pourraient débourser jusqu’à 15 298 euros pour l’achat d’une voiture neuve et 8 500 euros pour l’achat d’une voiture d’occasion. Des chiffres « en décalage avec la réalité du marché », selon le Sofinscope.

A contrario, plus d’un tiers des Français ne passeront pas à la LOA ou à la LLD car ils pensent que louer sur le long terme revient plus cher que d’acheter (35 %). D’autres préfèrent rester propriétaire d’un véhicule, pour être plus libres dans leurs trajets (29 %) ou de peur d’abîmer la voiture louée (28 %).