Spécialistes de l’entretien : malgré la crise, les affaires continuent

Si Point S intervient principalement sur les pneumatiques des flottes, l’enseigne a également développé un service rapide autour du freinage, de la révision, des amortisseurs, de la climatisation, de l’échappement et du changement des pièces d’usure (balais d’essuie-glaces, batterie, ampoules).

439

« Cette activité a été lente à se mettre en place, explique Pascal Gradassi, car les entreprises disposent de véhicules récents et ont souvent le réflexe de confier ces opérations aux réseaux des constructeurs. Cette activité ne représente encore que 10 % de notre chiffre d’affaires «flottes», mais nous cherchons à augmenter cette part. »

Au cours des 12 derniers mois, l’activité générée par les loueurs longue durée a progressé alors que celle qui est liée aux flottes en direct a connu un léger tassement. Aujourd’hui, les loueurs longue durée cherchent à réduire le nombre de fournisseurs pour négocier de meilleurs prix et augmenter ainsi leurs marges arrière. « Cette concentration fait également partie d’une sélection naturelle, explique Pascal Gradassi. Les fournisseurs qui ne peuvent pas apporter de réponses à l’évolution du commerce moderne (informatique, accord électronique, EDI…) sont éliminés. » Autre tendance, face à la saturation du marché VO, les durées de détention des véhicules rallongent. « Cela va sûrement influencer favorablement notre activité, estime Pascal Gradassi. Avec le vieillissement des véhicules, les entreprises ont besoin de remplacer les pièces d’usure. De plus, ces véhicules plus âgés sortent du cadre de la garantie du constructeur ; ce qui pourrait avantager les réseaux de la réparation rapide. » Autre effet de la crise constaté par Point S, les flottes cherchent à réaliser des économies sur tous les postes. Cette volonté favorise les enseignes indépendantes comme Point S qui pratique des tarifs compétitifs. « Nous gagnons de nombreux clients sur ce segment, explique Pascal Gradassi. Cette progression contrebalance la baisse constatée sur le marché des particuliers. »

PARTAGER SUR