SPIE CityNetworks fait le bilan de sa semaine de l’écomobilité

Le spécialiste des réseaux d’énergie et numériques SPIE CityNetworks a tiré un bilan positif de sa première semaine de l’écomobilité organisée en juin 2021, avec environ 7 t d’émissions de CO2 évitées en limitant les déplacements en véhicules thermiques.
1239
SPIE CityNetworks semaine ecomobilite
Source : SPIE CityNetworks

SPIE CityNetworks, filiale de SPIE France dédiée aux réseaux d’énergie et numériques, a organisé sa première semaine de l’écomobilité du 21 au 25 juin 2021. Au programme : transports en commun, covoiturage, véhicules électriques, modes de déplacement doux ou encore télétravail.

Le bilan a été positif : 580 collaborateurs ont participé à l’initiative. Au total, l’entreprise estime avoir économisé près de 2 500 litres de carburant en évitant de parcourir 43 479 kilomètres en voiture thermique. Cela lui aurait permis de réduire ses émissions de CO2 de 7 tonnes en cinq jours.

Véhicules électriques à l’essai, plateforme de covoiturage et marche à pied

En pratique, les collaborateurs « ont été invités à mesurer très concrètement la diminution de leur empreinte carbone tout au long de la semaine », relate SPIE CityNetworks. Des véhicules électriques d’essai – véhicules légers, fourgons ou encore mini-pelles – ont été mis à leur disposition sur huit sites de l’entreprise répartis dans toute la France, en partenariat avec les groupes Stellantis, Renault, Loxam et CIMME Sodimat.

En parallèle, une plateforme de covoiturage a été mise en place. Enfin, « les salariés ont été incités à utiliser une application pour compter leurs pas afin de démontrer l’impact bénéfique de la marche à pied sur l’empreinte écologique individuelle », indique la société. « Les différents ateliers organisés contribueront à la généralisation des pratiques éco-responsables pour les trajets professionnels », se félicite Sharesh Brisson, responsable qualité filiale chez SPIE CityNetworks.