Stanislas Roucher, GSF Trévise : « 40 % de nos encadrants emploient le vélo » 

GSF Trévise, spécialiste du nettoyage industriel pour 400 clients à Paris, travaille à réduire les trajets carbonés de ses salariés. Avec des gains pour cette filiale du groupe GSF.
- Magazine N°281
1194
Stanislas Roucher
© Stanislas Roucher (GSF Trévise)

Stanislas Roucher est coordonnateur QSE chez GSF Trévise, entreprise qui développe la mobilité à vélo pour ses salariés afin de limiter leurs déplacements carbonés.

« Nous avons décidé de limiter les trajets carbonés de nos salariés pour des raisons avant tout environnementales. Notre siège, de plus, nous impose une neutralité carbone pour 2028. En multipliant les difficultés pour circuler, la politique municipale de Paris contraint aussi à restreindre nos transports carbonés.

La première mesure a été de proposer des vélos via la société Tandem...

PARTAGER SUR