Start-ups de la mobilité : le CNPA leur consacre sa 21e branche

C’est lors d’une conférence de presse, le mardi 7 mai à Paris, que le Conseil National des Professions de l’Automobile a dévoilé sa branche destinée aux start-ups de la mobilité, dénommée « Alliance des Mobilités ».

1033
CNPA mobilité

Le bureau en charge de l’Alliance des Mobilités s’est réuni autour de son président Julien Honnart, également président de Klaxit, et de Xavier Horent, délégué général du CNPA. Ce bureau se compose de start-ups comme Klaxit, spécialiste du covoiturage domicile-travail, Drivy, expert de l’autopartage, ou encore Flash, spécialiste des micro-mobilités.

« Les trois objectifs de l’Alliance des Mobilités sont de nous rendre visibles, d’expliquer nos modèles et de faire comprendre nos enjeux », a rappelé Xavier Horent. Et ces enjeux sont nombreux. En plein débat sur la loi d’orientation des mobilités (LOM, voir l’article), le CNPA joue un rôle auprès des pouvoirs publics afin « d’apporter du progrès dans les territoires », a indiqué Julien Honnart. Avec une cinquantaine de start-ups adhérentes à la cinquième organisation patronale de France, le CNPA est un « carrefour de rencontres entre les start-ups et les métiers traditionnels de la mobilité », a souligné le fondateur de Klaxit. Dans les semaines à venir, un comité d’experts viendra compléter ce bureau et défricher un domaine qui devra notamment traiter de la question de l’accès aux données.