Stef adopte le B100 exclusif pour 27 de ses sites

Dans le cadre de son projet Moving Green, le groupe Stef adopte le B100 exclusif notamment pour accéder aux ZFE-m, tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.
2590
Stef B100
Stef opte pour le B100 exclusif Crit’Air1 pour verdir un tiers de sa flotte française d’ici 2025.

Le groupe Stef oriente son projet de transition énergétique Moving Green, lancé en juillet 2021, vers l’usage du B100 exclusif. Motivé par le retour positif de ses essais de l’Oleo100 depuis 2019, le groupe a signé avec Saipol un accord de fourniture de B100 depuis les usines Saipol du Mériot (10400) et de Grand Couronne (76530) pour 700 de ses tracteurs et porteurs.

L’Oleo100 ayant obtenu en avril la vignette Crit’Air1, le transporteur va « transformer ses prévisions de commandes de matériels B100 en commandes B100 exclusif chez les fournisseurs capables de fournir la solution, déclare le groupe. L’objectif est d’accéder à certaines ZFE-m et au dispositif de suramortissement des matériels ».

Sur 27 sites, 700 tracteurs et porteurs Renault Trucks rouleront exclusivement à l’Oleo100.

27 cuves de B100 pour la France

L’engagement de Stef est justifié. Depuis trois ans, les retours des salariés rennais exploitant le B100 sont positifs. « Les conducteurs ont apprécié l’absence d’odeur de l’Oleo100 et son côté environnemental, rapporte le groupe. À l’exploitation, il n’y a pas plus de contraintes qu’avec des camions diesel car nous sommes équipés de stations de carburant et avons le choix d’utiliser nos cuves ou de bénéficier de la fourniture de celles de Saipol.

Les conducteurs de Stef apprécient l’avantage écologique et sociétal de l’Oleo100.

À terme, le groupe disposera de 27 cuves de B100 réparties sur l’ensemble du territoire. » Enfin, sur le plan mécanique, « pas de remarque particulière hormis une surconsommation de 8 % et des intervalles de révision plus rapprochés, mais ces surcoûts entrent dans le domaine de l’acceptable. »

100 000 t de CO2 économisées

En 2021, quatre sites de Stef ont déjà reçu trente nouveaux véhicules Renault Trucks à l’Oleo100. Ce constructeur restera majoritaire dans la flotte. Mais le transporteur rétrofitera ces modèles en B100 exclusif et fera appel à d’autres fournisseurs pour « faire passer un tiers de sa flotte à l’Oleo100 avant 2025 et économiser 100 000 t de CO2, déclare Marc Vettard, directeur général délégué de Stef. La lutte contre le changement climatique est une priorité du groupe. En sélectionnant l’Oleo100, nous avons choisi une énergie renouvelable produite sur le territoire. Ses caractéristiques et ses avantages environnementaux, sociétaux et économiques s’inscrivent pleinement dans notre démarche de durabilité. »

Stef encouragera ses sous-traitants à passer à l’Oleo100 et mixera cette énergie avec le biogaz, l’électricité et l’hydrogène.

Verdissement de la sous-traitance et mixité énergétique

Engagé dans les programmes EVcom et Fret21 visant à verdir la sous-traitance, Stef « souhaite jouer un rôle clé auprès de nos parties-prenantes et les emmener dans le cercle vertueux du B100 exclusif pour accompagner les ambitions de réduction d’empreinte carbone de nos clients. »

Avec le B100, ces réductions sont estimées à – 60% d’émission de GES et jusqu’à – 80 % d’émission de particules fines. Mais le transporteur ne se limitera pas au biocarburant. « Notre parc de demain sera doté de multiples énergies et nous avons aussi sélectionné le BioGNV et l’électricité », rapporte-t-il.

PARTAGER SUR