Stellantis mise sur la recharge par induction dynamique

Avec différents partenaires, Stellantis a testé un système de recharge électrique par induction dynamique sur le circuit Arena del Futuro en Italie. Premier bilan.
1496
Stellantis

Le groupe Stellantis misent sur la recharge par induction. Avec ses partenaires, le constructeur a testé pendant plusieurs mois, sur le circuit italien « Arena del Futuro » à Chiari, le système DWPT (Dynamic Wireless Power Transfer). Une infrastructure de recharge sans fil installée dans la chaussée, qui permet de recharger les batteries des véhicules électriques lorsqu’ils roulent. Plus besoin donc de s’arrêter pour se brancher à une borne.

La technologie DWPT repose sur des boucles placées sous l’asphalte. Celles-ci transmettent l’énergie directement aux voitures, camions ou bus. L’électricité provenant de l’infrastructure arrive directement au moteur électrique via un récepteur. Ce dispositif permet de prolonger l’autonomie du véhicule tout en conservant la charge de la batterie. Filiale du gestionnaire mondial d’infrastructures de transport Aleatica, A35 Brebemi a coordonné ce projet pilote.

Pour Stellantis, une Fiat 500e en recharge par induction

Stellantis a testé une Fiat 500e sur le circuit. Il avait spécialement équipé ce véhicule pour rouler sur autoroute, à vitesse élevée et sans consommer l’énergie en stock dans sa batterie. Stellantis a communiqué sur les résultats de ce test. Ainsi, le flux énergétique passant de l’asphalte à la voiture était comparable à celui procuré par une station de recharge rapide. Et les mesures de l’intensité du champ magnétique ont prouvé l’absence de risque pour le conducteur et ses passagers. Selon le Time Magazine, le système DWPT de recharge électrique par induction sur route se classe parmi les 100 inventions les plus importantes de l’année 2021.