STG teste l’« e-voucher » avec Lidl pour ses euro-palettes

Avec le bon palette électronique « e-voucher » de Paki, le groupe de transport STG veut externaliser la gestion des 10 millions d’échanges d’euro-palettes effectués chaque année pour ses clients.

1508
STG e-voucher

Pour le groupe de transport sous température dirigée STG, et avec l’accord de l’enseigne Lidl, Paki a mis au point une gestion numérisée des échanges de palettes, centrée autour d’un bon palette électronique appelé e-voucher Paki. Tout en comptabilisant l’échange, cet e-voucher permet de le reporter à une opération ultérieure et de réduire ainsi le nombre quotidien de mouvements. Filiale du fabricant de palettes Faberma chargée de la fourniture d’euro-palettes aux transporteurs, Paki a aussi proposé de prendre en charge la récupération des palettes chez les clients de STG et leur relivraison sur les entrepôts du transporteur pour les opérations suivantes.

10 millions de mouvements de palettes par an

« Le pooling organisé par Paki permet un meilleur équilibre des comptes palettes clients. Paki organise la collecte et le rapatriement des palettes et nous libère ainsi de l’échange 1 pour 1 », explique David Roger, responsable emballages du groupe STG. Chaque année, STG effectue 10 millions de mouvements de palettes pour fournir, transporter, livrer, rapatrier, stocker ou remplacer les palettes que lui remettent les expéditeurs. Les nombreuses manutentions qui en résultent ralentissent et surenchérissent ses opérations de transport.

Plus de dix ans après son institutionnalisation, l’échange des palettes européennes 120×80 cm entre les fournisseurs et les clients de la grande distribution demeure un casse-tête pour les transporteurs chargés de gérer ces flux de palettes sur lesquels ils sont financièrement responsabilisés.

PARTAGER SUR