Still : la restitution sous haute surveillance

Négociation avec les loueurs, responsabilisation active des conducteurs, analyse très précise des dommages, etc. : chez le spécialiste des appareils de manutention Still, à la tête de plus de 500 véhicules en LLD auprès de plusieurs loueurs, la diminution des frais liés à la restitution fait l’objet d’un plan d’actions particulièrement élaboré.

- Magazine N°229
1121
Still-Limagrain
Still-Limagrain

« Nous avons mis en place un processus de restitution depuis cinq ans. Trois mois avant la remise du véhicule, le collaborateur doit effecteur une “check-list“ de son véhicule », explique Marie Horiot, responsable des achats et services généraux chez Still France.

Cette responsable a élaboré cette check-list sur la base des points de contrôle des loueurs sur les voitures lorsqu’elles sont livrées : pneus, pare-brise, etc. Le véhicule est également vérifié lors de l’entretien annuel du collaborateur avec son supérieur. « Pendant que le collaborateur a utilisé son véhicule, il y a peut-être des accidents qu’il n’a pas déclarés. »

En fonction...