Publi-Communiqué

Stratégie – Ford Entreprise : l’expertise d’un grand généraliste

Pour soutenir sa croissance sur le marché des flottes, Ford mise sur le lancement de deux SUV cette année, le Puma et le prochain Kuga. Mais aussi sur l’électrification de sa gamme et sur les nouvelles technologies.

1713
Nouveau Ford Kuga PHEV

Acteur historique du marché BtoB en France, Ford connaît une croissance soutenue depuis deux ans. Le constructeur se présente ainsi aujourd’hui comme la deuxième marque importée et occupe la cinquième place des ventes à sociétés. Sur ce marché l’an dernier, les véhicules particuliers de Ford ont bondi de + 10 %, pour atteindre une part de marché à 3,9 % (+ 0,2 point).

Les utilitaires ont de leur côté progressé de + 5 %, soit une part de marché à 6,4 %. Grâce à son vaste réseau et à son organisation BtoB bien structurée, la marque continue de croître auprès des grandes flottes (plus de 300 véhicules) depuis quatre ans, tout en conservant de solides bases sur le « core business » (entre 100 et 300 véhicules) et le « small business » (professions libérales, artisans, TPE-PME). « En tant que constructeur généraliste, nous souhaitons consolider nos positions tout en augmentant notre part de marché auprès des flottes et des loueurs, explique Fabrice Giacoletti, Directeur des Ventes Sociétés de Ford. Sachant que le leasing pèse 60 % de notre business VP, nous accélérons dans cette voie avec la captive FordLease, mais aussi auprès des loueurs multimarques avec qui nous avons des relations privilégiées et de nombreux projets. Une équipe de cinq Key Account Managers est en relation avec eux au quotidien », expose ce responsable.

Ce canal de vente des entreprises se veut d’autant plus stratégique pour Ford que son offre de produits est parfaitement adaptée aux « car policies » des entreprises. En plein renouvellement, la gamme va encore évoluer cette année avec de grandes nouveautés. À commencer par le nouveau SUV urbain Puma prévu pour fin 2019, puis son grand frère le prochain Kuga début 2020. Deux modèles à fort potentiel qui rejoindront les segments B et C, avec de solides atouts pour séduire la clientèle professionnelle.

Une gamme en renouvellement

En attendant, Ford s’est imposé sur le segment des berlines grâce à la Mondeo qui se positionne en numéro 2 des ventes avec 14,6 % de part de segment, devant les modèles concurrents des marques françaises. Dans un contexte difficile marqué par le passage au protocole WLTP, la version hybride de la Mondeo a généré 55 % des ventes de VP tous canaux, apportant une véritable alternative au diesel sur ce segment. Cette technologie se décline également sur le break SW depuis février dernier, ce qui devrait logiquement prolonger le succès de ce modèle.

L’autre best-seller du constructeur auprès des entreprises demeure le Kuga qui, en attendant son remplaçant, propose une version Flexifuel (essence/superéthanol) avec de nombreux avantages à la clé pour les entreprises : carburant deux fois moins cher (En comparaison du prix moyen des carburants classiques constaté le 15/01/19 sur prix-carburants.gouv.fr), pas de malus en version boîte manuelle et carte grise gratuite selon les départements.

Autre atout dans la gamme, la nouvelle Ford Focus a démarré très fort sur le segment C depuis son lancement fin 2018. « Notre objectif est de tripler les ventes de ce modèle en 2019 pour atteindre 6,3 % de part de marché », prévient Fabrice Giacoletti. La nouvelle Ford Focus est disponible avec des finitions Business en berline et en break SW, mais aussi en version aventurière Active.

16 modèles électrifiés d’ici 2022

Le groupe Ford a par ailleurs investi 11 milliards de dollars dans un plan quinquennal (2017-2022) pour électrifier l’ensemble de sa gamme de VP et de VU. Avec plusieurs technologies à la clé : hybridation légère, hybride, hybride rechargeable ou 100 % électrique. « Notre objectif est d’offrir un large éventail de solutions en matière de propulsion pour accompagner nos clients dans la réduction de leur impact écologique », explique Fabrice Giacoletti. À terme, la marque alignera pas moins de seize modèles électrifiés. Le choix et l’embarras du choix pour coller davantage à chaque besoin des conducteurs.

UNE LONGUEUR TECHNOLOGIQUE D’AVANCE

FORD-KUGA-FORDPASSSi Ford accompagne ses clients professionnels et particuliers dans la transition énergétique, cette démarche va de pair avec une offre technologique de plus en plus riche, spécifiquement pour la connectivité. À terme, 100 % des VP et 80 % des VU du constructeur seront connectés grâce au système FordPass avec un modem intégré pour faciliter l’usage et la gestion des véhicules au quotidien dans les entreprises. De nombreuses technologies d’aide à la conduite (ADAS) sont aussi présentes sur les modèles particuliers et utilitaires de Ford, notamment dans les gammes Business, afin de renforcer la sécurité des conducteurs et celle de leurs passagers, mais aussi de diminuer la sinistralité. Proposés entre autres sur la nouvelle Ford Focus, les systèmes de stationnement automatique Active Park Assist 2 et de conduite semi-autonome Ford Co-Pilot 360 rappellent que Ford a toujours gardé une longueur technologique d’avance.

LA LIVRAISON A DOMICILE EN VOITURE AUTONOME

DominosFord est l’un des rares constructeurs à avoir confirmé l’arrivée à partir de 2021 de ses premiers véhicules autonomes de niveau 4 – soit une automatisation élevée. Parmi les nombreuses expérimentations en cours, la marque travaille notamment sur la livraison à domicile avec des véhicules sans conducteur, dans le cadre de plusieurs partenariats. Des tests sont ainsi menés en ce moment aux États-Unis avec Domino’s pour la distribution de pizzas. Et Ford collabore également avec l’enseigne WalMart pour la fourniture de produits d’épicerie et d’aliments frais. Dans ce contexte, plus de 1 000 livraisons de clients particuliers ont déjà été réalisées avec succès grâce à des véhicules sans conducteur. Pour Ford, la conduite autonome pourrait révolutionner le secteur du transport de marchandises et de la logistique urbaine. À suivre…


PARTAGER SUR