La Suède veut recharger les poids lourds électriques par induction

S’appuyant sur les travaux de la société ElectReon, la Suède va tester pendant trois ans la recharge électrique des poids lourds par induction depuis le macadam.

1536
Suède recharge poids lourds induction

Cela fait plusieurs années que la Suède songe à électrifier ses routes pour recharger par induction les poids lourds et les bus électriques. Une technologie préférée par le parlement suédois à celle des caténaires qui se rompraient sous le poids des glaces hivernales.

La solution d’alimentation par induction consiste en l’insertion, 10 cm sous la chaussée, de bobines de cuivre qui s’activent pour fournir de l’électrique aux véhicules de passage. Cette technologie fonctionnant à l’arrêt, la société israélienne ElectReon l’a adaptée en octobre dernier pour une Renault Zoé en déplacement et équipée d’un récepteur de 12 kg. Une recharge sur seulement 20 m a restitué un rendement de transfert de 91 %.

Les Suédois vont donc équiper un camion et un bus de plusieurs récepteurs et électrifier un tronçon de 1,2 km situé sur la route de 4,1 km sur l’île de Gotland. Démarrés début 2020, les tests dureront trois ans pour vérifier son efficacité en toute saison. L’électricité sera fournie par une combinaison d’énergie solaire, éolienne et thermique. Si ce projet Smart Road Gotland est un succès, la Suède déploiera 2 000 km de routes électriques destinées aux poids lourds. Le montant de cet investissement s’élèverait à 3 milliards d’euros, soit 1,5 million d’euros par kilomètre.

Notre dernier article sur les poids lourds en mode électrique

PARTAGER SUR