Accueil Mots-clés Métier du gestionnaire de flotte

Métier du gestionnaire de flotte

Franck Bourdais

Franck Bourdais, département des Côtes-d’Armor : « Des possibilités d’ascension professionnelle »

Responsable des 500 véhicules du département des Côtes-d’Armor, Franck Bourdais met l’accent sur les possibilités d’évolution offertes aux professionnels techniques.
Bouchet-Sebastien

Sébastien Bouchet, ville de Lyon : « Des techniciens en mécanique polyvalents »

Nommé cette année à la tête de la flotte de la ville de Lyon, Sébastien Bouchet détaille le fonctionnement du service technique chargé notamment des 800 véhicules.

Gestionnaire technicien : la formation, un impératif

De façon générale, le gestionnaire technique débute comme mécanicien et peut évoluer en grade en suivant des formations. Ainsi, il pourra devenir agent de maîtrise à la tête de petites équipes, puis chef d’atelier.

Gestionnaire « technicien » : un métier en pleine évolution

Si de nombreuses entreprises lui préfèrent le gestionnaire « administratif », le gestionnaire de flotte « technicien » a encore de beaux jours devant lui au sein des collectivités locales, de certains grands groupes, voire chez les fleeteurs. Mais pour se maintenir, ce gestionnaire doit savoir évoluer et notamment se former afin d’élargir ses compétences.

Radu Demetrescoux, consultant en management : « Comment réussir un vrai lean management ?...

Selon Radu Demetrescoux, consultant en management, réussir un vrai lean management nécessite d'impliquer ses salariés.
Arnaud-Beatrice

Béatrice Arnaud, BEA Partners : « Comment faciliter la mise en place d’une organisation...

Béatrice Arnaud, coach de dirigeants pour le cabinet BEA Partners, recommande aux gestionnaires de parc de co-construire leurs projets avec les salariés, pour mettre en place une organisation apprenante.
Hervé-Foucard

Hervé Foucard, ville de Paris : « Un service de gestion de flotte totalement intégré »

La ville de Paris s’appuie sur effectif de 370 salariés pour ses 2 652 véhicules en gestion. Avec ce service centralisé et « processé », les modes d’organisation sont clairement définis.

Gestion de flotte : une organisation à (re)-construire

Avec la gestion de flotte, trop de monde a son mot à dire. Les RH veulent s’en occuper, tout comme la finance, les services généraux ou encore la direction générale. Mais pour une bonne gestion, il faudra clarifier la gouvernance et opter pour une organisation précise. Sans oublier avant tout d’impliquer les salariés et agents…
Laboratoire de la mobilité inclusive

Formation IMVE : devenez Mobility Manager !

L’IMVE vous accompagne dans le développement de vos compétences métier et vous propose de vous former au mobility management.

Pierre-Yves Martin, One Man Support : « Comment attirer les jeunes ? »

Donner du sens est la clé pour attirer les jeunes gestionnaires de flotte selon Pierre-Yves Martin, consultant en management et business partner du réseau indépendant One Man Support.

Laurent Falque, Icam Lille : « Comment attirer les jeunes ? »

Selon Laurent Falque, titulaire de la chaire Sens & Travail de l’école d’ingénieurs Icam Lille, pour attirer les jeunes, le bien-être du salarié doit primer.

Florent Letourneur, Happy to meet you : « Comment attirer les « millenials » ? »

La meilleure technique pour attirer les « millenials » consiste à valoriser le métier proposé, d'après Florent Letourneur, co-fondateur du cabinet de conseil en recrutement et en marque employeur Happy to meet you.

Gestion de flotte : comment attirer les jeunes générations ?

La gestion de flotte se professionnalise. Les compétences demandées pour occuper la fonction s’accroissent. Comment dès lors attirer de jeunes diplômés dans un métier en pleine mutation ? En leur ouvrant des possibilités d’évolution et de formation, et en leur montrant l’étendue de la fonction et le rôle central dévolu aux nouvelles formes de mobilité.
salaires gestionnaires flotte 2021

Les salaires de la gestion de flotte en 2021

Quels salaires pour la gestion de flotte en 2021 ? Pour en avoir une idée, voici deux tableaux comparatifs des rémunérations des gestionnaires de flotte et celles de l’ensemble des fonctions des services généraux.
salaires - demander une augmentation

Cyril Bregou, People Base CBM : « Comment se faire augmenter ? »

Pour Cyril Bregou, fondateur du cabinet de conseil en rémunération People Base CBM, le gestionnaire de flotte doit comprendre et expliquer sa valeur ajoutée pour se faire augmenter.

François-Xavier Arnaudeau, cabinet Verticille : « Comment négocier son salaire en plein covid-19 ? »

D'après François-Xavier Arnaudeau, coach professionnel et co-fondateur du cabinet Verticille, pour négocier son salaire en plein covid-19, le gestionnaire de flotte doit bien mesurer les tensions subies par son supérieur.

Émilie Legoff, Troops : « Comment mieux négocier son salaire ? »

Émilie Legoff est dirigeante de Troops, une société d’édition de logiciels spécialisée dans le recrutement et la gestion des contrats de travail. Elle recommande de présenter des arguments chiffrés pour négocier son salaire.

Khalil Aït-Mouloud, Gras Savoye Willis Towers Watson : « Comment se faire augmenter ? »

Selon Khalil Aït-Mouloud, responsable de l’activité enquêtes de rémunération pour le spécialiste Gras Savoye Willis Towers Watson, il faut demander des périphériques de rémunération pour être augmenté.
salaire gestionnaire flotte 2021

Rémunérations 2021 : nos conseils pour négocier son salaire

Aujourd’hui, le salaire d’un gestionnaire de flotte débutant commencera généralement à 25 000 euros bruts par an. Et plafonnera souvent assez rapidement. Difficile de négocier alors une augmentation, surtout dans le contexte de la crise sanitaire. Mais certains gestionnaires tirent mieux leur épingle du jeu. Comment font-ils ? Voici leurs réponses.
Patrick Dumoulin est président de la société Great Place to Work qui labellise les entreprises où il fait bon vivre.

Patrick Dumoulin, Great Place to Work : « Comment renforcer l’attractivité d’un employeur ? »

Pour renforcer son attractivité, un employeur peut développer le nombre de solutions de transport à disposition de ses salariés, comme l'explique Patrick Dumoulin, président de la société Great Place to Work qui labellise les entreprises où il fait bon vivre.
Recevez chaque mardi notre newsletter

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.