Segments A-B (SUV citadins et polyvalents jusqu’à 4,30 m) : déluge hybride

L’hybridation, full HEV, rechargeable (PHEV) ou légère, constitue un virage que les constructeurs prennent de plus en plus, y compris pour les SUV. Et 2022, comme 2021, n’a pas dérogé à cette tendance.
- Magazine N°282
1912
Renault Captur
1 - Renault Captur

Sur ce segment des SUV citadins et polyvalents, l’hybridation bat son plein, avec des hybrides qui fleurissent de toutes parts. Ainsi, le Renault Captur de deuxième génération, né fin 2019, offre deux motorisations hybrides : le HEV de 145 ch/107 g à 28 400 euros, et le PHEV de 160 ch/30 g à 36 950 euros. Renault se permet alors de faire l’impasse sur le diesel, contrairement à Peugeot. Autre version intéressante : le Captur TCe 100 ch/119 g à 25 050 euros. L’accès à la gamme se fait avec le 3-cyl. essence 1.0 TCe de 90 ch/132 g, à 23 400 euros. Enfin, le 4-cyl. 1.3 TCe de 140 ch/130 g est à 28 000 euros, et à 30 500 euros en 160 ch/131 g...