SUV citadins du segment B : diversification

Dans cette catégorie des SUV citadins, les constructeurs misent sur l’hybride, l’électrique, mais aussi le GNV ou encore l’E85 pour faire la différence.
- Magazine N°274
1412
Le tout récent Hyundai Bayon s’équipe du 4-cyl. 1.2 essence atmosphérique de 84 ch en accès à la gamme à 17 850 euros, suivi du 3-cyl. 1.0 de 100 ch et en hybridation MHEV de 48 V, ce qui limite les émissions à 119 g pour 20 150 euros.
Le tout récent Hyundai Bayon s’équipe du 4-cyl. 1.2 essence atmosphérique de 84 ch en accès à la gamme à 17 850 euros, suivi du 3-cyl. 1.0 de 100 ch et en hybridation MHEV de 48 V, ce qui limite les émissions à 119 g pour 20 150 euros.

Disponible depuis 2020 en PHEV de 160 ch, le Renault Captur s’est ainsi enrichi à l’été 2021 d’une version FHEV. Ce full hybrid de 145 ch se passe donc de la batterie de 9,2 kWh et de sa recharge. Ce qui abaisse nettement son prix de 4 550 euros, à 28 200 euros, avec un CO2 à 114 g (30 g en PHEV). Cette version E-Tech Hybride vient pallier l’absence de diesel pour le Captur. Elle complète aussi une offre récente en GPL sur la base du 3-cyl. 1.0 TCe de 100 ch/119 g dont le prix attractif, à 22 450 euros, demeure le meilleur argument.

Si le Peugeot 2008 n’a pas évolué depuis son lancement en 2020, son cousin très proche Opel Mokka a été...