Suzuki S-Cross : restylage et montée en gamme

Lancé en 2013 sur le segment des SUV compacts avec succès, le S-Cross de Suzuki profite de son restylage à mi-vie pour monter en gamme sans augmenter son prix.

640
Suzuki S-Cross : restylage et montée en gamme

Tout d’abord, la face avant de ce dernier S-Cross arbore une nouvelle calandre alignant pas moins de huit barettes chromées ainsi que des optiques plus effilées avec des feux à LED et une calandre plus nerveuse. Le capot se positionne plus haut tout en s’aplatissant et en adoptant deux nervures bien marquées. L’ensemble se veut donc plus premium et plus valorisant, avec une personnalité plus affirmée, ce qui manquait souvent jusque-là au constructeur japonais.

À l’intérieur, les modifications se font moins visibles sauf pour le nouvel écran multimédia 7 pouces intégrant les technologies CarPlay et MirrorLink.

Pour mieux coller à la demande et à la tendance lourde de retour vers l’essence sur ce segment (4,30 m de longueur), Suzuki propose deux nouveaux moteurs essence dont un 3-cylindres de 998 cm3. Ce dernier développe tout de même 111 ch et un couple de 160 Nm dès 1 800 tr/min, pour un petit 113 g de CO2 en 4×2 (5,0 l/100 km, 19 390 euros TTC seulement) et 119 g en 4×4 (avec un vrai blocage de différentiel, rare dans la catégorie, 23 790 euros). La gamme est complétée par le récent 1.4 BoosterJet de 140 ch et 220 Nm (120 g en 4×2 à 25 290 euros et 128 g en 4×4 à 27 290 euros). Enfin, pas de changement pour le 1.6 DDiS turbodiesel de 120 ch et 320 Nm qui améliore son CO2 à 106 g en 4×2 (23 890 euros) et 120 g en 4×4 (+ 2 000 euros). Une valeur sûre en entreprise.

PARTAGER SUR