TCO et carburants alternatifs : le compte est bon

Avec les carburants alternatifs, comme avec le diesel ou l’essence, voire l’électricité, le calcul du TCO des véhicules reste incontournable. Et sur ce sujet, les avis convergent : ces carburants alternatifs peuvent générer des gains financiers et écologiques. Le point avec nos témoins : IRCF, la Métropole de Lyon, Cetup et la société de transport Raoux.
- Magazine N°272
922
Flotte Métropole de Lyon
Pour la Métropole de Lyon, le recours aux 165 véhicules GPL et aux 60 véhicules GNV ne suppose pas, pour les conducteurs, de changement de conduite et d’usage, à part la manipulation du pistolet pour faire le plein en station.

Pour IRCF, société spécialiste de la création et du développement de sites web, intranets, réseaux informatiques et formations professionnelles, le bilan des carburants alternatifs se veut positif. « Nos véhicules sont équipés de la technologie tri-carburation Flex 3 de Borel (essence, GPL et E85). Il s’agit de deux Clio IV, deux Dokker et une 308, employés par nos commerciaux et techniciens », expose Laurent Bautista, responsable commercial. Après transformation, ces modèles reviennent à 1 200 euros de plus que leurs versions diesel équivalentes. « Mais le seuil de rentabilité est vite atteint, dès 50 000 km, soit en moins de deux ans...