Diesel, essence, GNV, hybride, électrique : le TCO des énergies

Pour réduire les coûts d’utilisation des véhicules et bénéficier d’une fiscalité avantageuse, l’électrification devient un passage obligé. Mais si les technologies hybrides et 100 % électriques ne sont pas systématiquement plus économiques en TCO, le déclin des modèles thermiques purs, essence et diesel, semble irréversible dans les parcs des entreprises.
- Magazine N°264
1757
TCO des énergies

Le temps où le diesel avait encore réponse à tout est révolu. Certes, cette énergie reste encore largement majoritaire dans les flottes avec 69 % de part de marché (VP et VUL) et 52 % pour les seuls VP sur les dix premiers mois de l’année, selon les données de l’Arval Mobility Observatory. Mais la tendance est à la baisse (- 22 %). Et tout laisse à penser que le diesel est condamné à courte échéance.

En effet, l’offre des constructeurs se réduit comme peau de chagrin : le diesel a disparu du segment A et se retire peu à peu du segment B. Certains nouveaux SUV compacts, comme le Nissan Juke, ne proposent même plus de version carburant au gazole...

PARTAGER SUR