Événement Technologie Renault – Deux technologies E-TECH pour verdir les flottes

Avec ses nouvelles motorisations E-TECH, hybride et hybride Plug-in, Renault complète sa gamme de modèles électrifiés sur le segment B. Avec, pour les entreprises, des solutions plus économiques mais aussi plus respectueuses de l’environnement.

1525
renault CAPTUR e-tech plug-in
renault CAPTUR e-tech plug-in

Pionnier de la mobilité électrique avec sa gamme de modèles Z.E. depuis dix ans, Renault lance deux nouvelles motorisations E-TECH hybride et E-TECH hybride Plug-in. La première sera proposée sur Clio et la seconde sur Captur et Mégane Estate dès l’été prochain.

À la fois performants et efficients, ces moteurs bénéficient de tout le savoir-faire de la marque en compétition automobile et notamment en Formule 1 (voir l’encadré ci-contre). Ces motorisations E-TECH ont d’ailleurs fait l’objet de plus de 150 brevets. Résultat, elles offrent un excellent rendement énergétique et une grande polyvalence. Associées à une boîte de vitesses automatique multimodes, elles démarrent systématiquement en mode 100 % électrique et disposent d’un puissant freinage régénératif pour recharger leur batterie en roulant. Aussi à l’aise en ville que sur routes et autoroutes grâce à leur puissance élevée (140 et 160 ch), ces moteurs E-TECH amènent surtout à réaliser de belles économies de carburant à l’usage, tout en diminuant les émissions de CO2. Et sans renoncer au plaisir de conduite, bien au contraire. Grâce à sa batterie de 1,2 kWh, la Clio E-TECH peut atteindre 70-75 km/h et rouler jusqu’à 80 % du temps en ville en mode 100 % électrique – de quoi réduire la consommation urbaine de 40 % par rapport à un moteur thermique. À peine plus lourde (+ 10 kg) qu’une version dCi 115, la Clio E-TECH émet moins de 100 g de CO2/km (WLTP). Mais avec ses 140 ch, elle accélère de 80 à 120 km/h en seulement 6,9 secondes. Sans oublier non plus l’exonération de TVS pendant trois ans et la carte grise gratuite dans la plupart des départements.


« Clio E-TECH et Captur E-TECH Plug-in témoignent de la volonté de Renault de mettre en place une offre électrifiée complète sur le segment B. Aussi performants qu’efficients, ces deux modèles se conduisent facilement, comme n’importe quel véhicule à boîte automatique. Et ils contribuent à améliorer le TCO et le bilan carbone des flottes.“ »
Grégoire Ginet, Directeur marketing des motorisations, groupe Renault

32 g de CO2 avec l’E-TECH Plug-in

Encore plus puissant avec ses 160 ch, le Captur E-TECH Plug-in reçoit une plus grosse batterie de 9,8 kWh logée sous la banquette arrière. Il peut ainsi rouler à 135 km/h et parcourir jusqu’à 65 km (WLTP) en mode 100 % électrique en utilisation urbaine (50 km en cycle mixte). Sa consommation moyenne se limite à 1,5 l/100 km pour 32 g de CO2 (WLTP). Un moyen de baisser le TCO utilisateur et de profiter de l’exonération de la TVS, mais aussi de la carte grise gratuite dans la plupart des départements.

À l’usage, le Captur E-TECH Plug-in offre plusieurs modes de conduite (My Sense, Pure et Sport) accessibles via l’écran de navigation Easy Link. Le mode My Sense gère automatiquement le fonctionnement des moteurs électrique et thermique en fonction des besoins. Le mode Pure permet, via un bouton sur le tableau de bord, de passer à tout moment en 100 % électrique. Quant au mode Sport, il tire le maximum de la puissance des trois motorisations en même temps, avec des accélérations fougueuses à la clé. À noter également que la fonction E-Save restreint l’usage du moteur électrique et privilégie le moteur thermique afin de conserver une réserve de charge (40 % de la batterie au minimum) pour passer en tout-électrique au moment choisi, en arrivant dans un centre-ville par exemple.

Comment fonctionnent les moteurs E-TECH

Basés sur une architecture originale de type « série-parallèle », les systèmes de propulsion E-TECH comportent un 4-cylindres 1.6 l essence associé à deux blocs électriques à l’avant et à une boîte de vitesses automatique multimodes à crabots. Avec une grande variété de modes de fonctionnement (jusqu’à quinze combinaisons différentes) pour s’adapter aux besoins d’accélération comme aux opportunités de régénération de la batterie. Dans tous les cas, le démarrage en 100 % électrique profite à l’agrément de conduite en ville, avec un silence de fonctionnement appréciable et un couple disponible immédiatement.

Le système E-TECH a été conçu pour récupérer un maximum d’énergie. Lorsque le conducteur lève le pied de la pédale d’accélération, le moteur électrique principal fonctionne comme un générateur : il récupère l’énergie cinétique produite par la décélération pour la transformer en énergie électrique et la renvoyer vers la batterie. À noter que la position B (Brake) du levier de vitesses amplifie la récupération d’énergie et donc le freinage.

Autre subtilité, quand le conducteur appuie sur la pédale de frein, le moteur électrique apporte un complément de puissance au système hydraulique, tout en récupérant le surplus d’énergie pour le renvoyer vers la batterie. La recharge des batteries de Clio E-TECH et Captur E-TECH Plug-in est alors optimisée en permanence.

Deux technos pour des usages différents

Clio E-TECH (HEV)
Puissance 140 ch
Batterie 1,2 kWh (230 volts)
Autonomie 100 % électrique 3-4 km
Consommation 4,5 l/100 km
Émissions de CO2 moins de 100 g/km
Pour quels usages ?
• Usage urbain avec une consommation et un CO2 réduits• Pas de contrainte de recharge électrique

CLIO E-TECH (HEV)
CLIO E-TECH (HEV)

 

Captur E-TECH Plug-in (PHEV) Megane E-TECH Plug-in (PHEV)
Puissance 160 ch Puissance 160 ch
Batterie 9,8 kWh (400 volts) Batterie 9,4 kWh (400 volts)
Autonomie 100 % électrique 50-65 km Autonomie 100 % électrique 50-65 km
Consommation 1,5 l/100 km Consommation 2,5 l/100 km
Émissions de CO2 32 g/km Émissions de CO2 40 g/km
Pour quels usages ?
• Trajets quotidiens domicile-travail en 100 % électrique
• Possibilité de longs parcours sans limite d’autonomie

 

RENAULT E-TECH, UNE F1 SOUS LE CAPOT

Le développement des motorisations hybrides E-TECH de Renault a bénéficié de toute l’expérience de Renault en Formule 1. C’est grâce à ce transfert technologique que ces moteurs offrent autant de plaisir de conduite et une si grande efficience en matière de régénération et d’utilisation de l’énergie. Le groupe motopropulseur Renault E-TECH repose en effet sur des bases communes avec celui des monoplaces de Renault F1 Team : un moteur thermique associé à deux moteurs électriques et une batterie centrale. Cette architecture est associée à une boîte de vitesses multimodes à crabots, sans embrayage, qui réduit significativement les ruptures d’accélération lors des changements de rapports. De quoi améliorer le confort, les performances et l’agrément de conduite.

Voir le Cahier Experts en mode liseuse :

PARTAGER SUR