De la télématique à la voiture autonome

La voiture autonome sera nécessairement connectée. Il y a cinq à dix ans, les conducteurs et leurs passagers cherchaient des applications de divertissement ; aujourd’hui, l’impact de la télématique sur l’expérience de conduite prend tout le champ ; demain, la voiture connectée deviendra autonome.

- Magazine N°250
903
Conduite autonome - BMW Série 7 autonome
BMW Série 7 autonome

« Quelle expérience connaîtront les passagers ? s’interroge Lucas Leonardi, vice-président Automotive de Valtech. Ils pourront travailler, dormir, regarder un film, etc. Les modes de vie pourront être perturbés. Avec une voiture autonome, habiter à 45 minutes de son bureau n’est plus un problème pour les Franciliens. Ce temps ne sera plus perdu. Mais adopter le véhicule autonome va prendre une génération. »

Pour Lucas Leonardi, l’évolution de la télématique va se faire parallèlement au renforcement de l’urbanisation. Selon Valtech, d’ici à 2050, 80 % de la population mondiale habitera en ville. De leur côté, les gestionnaires de flotte...