Comment choisir son logiciel de gestion de parc ?

Télématique et internet : la révolution des logiciels de gestion de parc

Le passage des logiciels sur Internet constitue la dernière évolution importante en date dans l’univers des logiciels de gestion. Mais, déjà, une autre étape est en train de se jouer : la convergence avec les systèmes de télématique embarquée.

- Magazine N°118
499

Après le passage sous Windows au milieu des années 1990, les logiciels de gestion connaissent une nouvelle révolution : le passage sur Internet. Infoparc a été le premier à sauter le pas puisque l’éditeur a lancé une version full web fin 2004. « Avec le full web, le logiciel possède la capacité de communiquer en temps réel avec l’extérieur, explique Yvon Delasnerie, président directeur général d’Infoparc. De plus, le déploiement est plus simple et plus économique. Enfin, le full web offre une pérennité technologique ». De son côté, Europarck travaille depuis 18 mois sur le développement d’une version web de son logiciel Parck. Elle devrait être commercialisée à partir de début 2007. « C’est un chantier important et stratégique », souligne Franck Lallet, Directeur commercial. Et de poursuivre : « utiliser Internet recèle de multiples avantages. Les remontées d’information sont plus faciles. Le travail en réseau sur plusieurs postes ne pose pas de difficulté. L’information peut être mise facilement à la disposition des responsables d’agences. Enfin, l’information circule sans se soucier des configurations techniques et de l’obsolescence du parc informatique ». Autre acteur de poids sur le marché, Delta Tech développe progressivement des modules web de son logiciel Winflotte même si Yann Dépond, directeur commercial, considère que les versions web ne sont pas forcément la panacée.

La convergence

Si le lancement de la version web de Parck n’est prévu qu’au début de l’année 2007, Europarck continue d’améliorer son logiciel. Ainsi, la version 2006 a été revue et corrigée pour renforcer son ergonomie et sa fonctionnalité. Ensuite, elle prend en compte la nouvelle loi des finances pour le calcul de la TVS, de l’amortissement déductible et de la taxe additionnelle sur la carte grise. Enfin, cette nouvelle version renforce les capacités de reporting avec une analyse de l’évolution des coûts dans le temps grâce à des courbes et des tableaux. Autre actualité pour Europarck, le développement d’interface pour intégrer au logiciel les données remontées de l’informatique embarquée. « Les gestionnaires ont notamment besoin de fiabiliser les kilométrages des véhicules. C’est l’un des éléments majeurs obtenus grâce à l’informatique embarquée ». Infoparc n’est pas en reste car l’éditeur annonce également avoir développé des interfaces avec la télématique embarquée. « Nous suivons ce dossier depuis 20 ans, explique Yvon Delasnerie, mais cette technique est aujourd’hui mature. Jusqu’à présent, la diffusion de ces équipements étaient confidentiels. Désormais les systèmes proposés sont plus fiables, plus faciles à utiliser et plus économiques ». Infoparc propose une solution dite «oecuménique» depuis 2005.comprenez qu’elle s’adapte aux solutions proposées par l’ensemble des acteurs de la télématique embarquée. 22 clients ont opté pour cette option à ce jour et Infoparc table sur une vingtaine de nouvelles flottes en 2006. Et Yvon Delasnerie de conclure : « Les constructeurs automobiles travaillent à équiper les véhicules en première monte. Lorsque ce sera le cas, le marché va exploser. »

Comment choisir son logiciel de gestion de parc ?