Télépéage : un budget à négocier

Pour une meilleure maîtrise des dépenses liées à l’usage des badges de péage et de parking, plusieurs leviers peuvent être activés dont la négociation avec les opérateurs d’autoroutes. Illustrations par l’exemple avec la flotte d’Orange (18 200 véhicules) et celle de SOS Oxygène (1 400 véhicules), spécialiste de l’assistance respiratoire à domicile.

- Magazine N°255
413
Télépéage
© Bloodu

Chez Orange, la flotte compte quasiment autant de badges de péage que de voitures, soit 18 200 véhicules. Avec quelques spécificités : « Il peut arriver que des gestionnaires locaux décident de ne pas équiper de badges certains véhicules car ces derniers ne sont pas nécessaires pour effectuer les déplacements. C’est alors la carte carburant qui sert à payer le péage en cas de besoin. Nous réglons également les parkings avec les badges. Quelques cartes hors parc ne sont pas attachées à des véhicules et sont employées en appoint. Mais nous évitons le plus possible d’y recourir », détaille Patrick Martinoli, directeur délégué aux mobilités d’Orange...

PARTAGER SUR