Témoignage de Bernard Falcou, GRTgaz : « La rentabilité est aussi environnementale »

Gestionnaire du réseau de transport de gaz français avec 160 sites et 3 000 collaborateurs, GRTgaz mise notamment sur le passage au GNV pour une partie de ses 1 220 véhicules légers.

- Magazine N°219
1119

Bernard Falcou est responsable du département véhicules, direction achats approvisionnements logistique chez GRTgaz.

Chez GRTgaz, la majorité du parc est en achat et la gestion est confiée à un fleeter, Overlease. Calculé encore de manière partiel, le TCO intègre le prix d’achat du véhicule, l’aménagement, l’assurance, le coût de gestion du fleeter, l’entretien-réparation, le carburant et la valeur de revente du véhicule. L’entretien et le carburant constituent les deux gros postes.

Les principales actions menées pour optimiser le TCO reposent sur l’harmonisation et la réduction de la taille du parc, passé de 1 380 véhicules en 2010 à 1 220 en 2016, mais aussi sur des campagnes de sensibilisation soutenues pour prévenir l’accidentologie. « Tous les conducteurs bénéficient d’une formation à la conduite en sécurité, en ciblant en priorité ceux qui ont connu un sinistre dans les six mois », témoigne Bernard Falcou

Mais la filiale d’Engie se distingue surtout par une politique originale de diversification de son parc avec l’adoption progressive de véhicules roulant au gaz naturel (GNV). « L’objectif est de faire monter la part du GNV qui représente aujourd’hui 2 à 3 % de la flotte mais devrait peser 20 % en 2020, explique le responsable. Dans ce cadre, la contrainte est de trouver des stations publiques qui couvrent toutes nos zones géographiques : 25 sont référencées y compris quatre que nous détenons en propre. »

Ces véhicules GNV génèrent un léger surcoût à l’achat, compensé par des coûts de consommation plus faibles et surtout un taux d’émission de particules fines beaucoup moins important. « La rentabilité se calcule aussi en gain environnemental, surtout s’il s’agit du bioGNV », assume Bernard Falcou.

La flotte de GRTgaz en chiffres

• 1 220 véhicules légers, 190 poids lourds et engins divers

• Kilométrage annuel moyen : 17 à 18 000 km