Témoignage – Christophe Barbier, gérant d’une société de grande remise

“La LLD, un avantage en termes de trésorerie et de renouvellement.”

- Magazine HS 12
445
Témoignage - Christophe Barbier, gérant d’une société de grande remise

« Ma société, Le Maître voiturier, spécialisée dans la grande remise, met à disposition de VIP ou d’entreprises un transport haut de gamme. Lors de sa création, la question du financement du premier véhicule, outil essentiel de l’activité, s’est posée », explique Christophe Barbier qui gère trois véhicules à La Rochelle. Pour le premier, une Mercedes Viano, « j’ai dû m’orienter vers le crédit classique car il est difficile d’obtenir de la LLD lors d’une création. En outre, les aides régionales ne s’appliquent que pour les nouvelles entreprises contractant un prêt bancaire ».

Pour les deux véhicules suivants, une Citroën C6 et une Mercedes Classe S, Christophe Barbier s’est orienté vers la LLD, avec des contrats sur 48 mois. « Cela offre plusieurs avantages d’abord en matière de trésorerie, car le loyer et l’entretien entrent dans les charges. Ensuite, les véhicules ne nous appartiennent pas, ce qui est une sécurité supplémentaire. En cas de coup dur pour l’entreprise, le loueur les récupère. Par ailleurs, la LLD facilite le renouvellement des véhicules. À l’issue du contrat, j’ai deux options : repartir sur du neuf ou racheter le véhicule, ce qui peut être intéressant selon sa cote et si son kilométrage est inférieur à celui fixé dans le contrat ».