Hydrogène : la clé du véhicule électrique ?

Témoignage de Mathieu Gardiès, STEP : « Nous n’en sommes qu’aux prémices de l’hydrogène »

L’hydrogène comme alternative à un véhicule thermique ? C’est le pari de la Société du taxi électrique parisien avec cinq taxis à hydrogène opérationnels depuis décembre 2015.

- Magazine N°217
1026
Témoignage de Mathieu Gardiès, STEP :

Mathieu Gardiès est président de la STEP (Société du taxi électrique parisien).

« C’est un projet que nous avons démarré bien avant 2015, rappelle Mathieu Gardiès. Dès 2009, nous avions envisagé le déploiement de véhicules électriques. Mais jusqu’en 2014, nous avons eu du mal à concrétiser cette idée du fait des problèmes liés à l’autonomie des batteries. »

C’est finalement l’arrivée en France du premier véhicule hydrogène de grande série, le Hyundai ix35, qui a convaincu Mathieu Gardiès de tenter l’aventure d’une mobilité alternative pour les taxis. Et le projet de la STEP a été dévoilé en décembre 2015 lors de la COP21, à l’occasion de l’inauguration de la première station de recharge hydrogène installée par Air Liquide à Paris.

Pour faire grandir sa flotte, Mathieu Gardiès ne manque pas d’ambition et entend s’appuyer sur la prochaine ouverture à Orly, au troisième trimestre 2016, d’une station hydrogène d’une capacité de 50 véhicules. En effet, la station parisienne, bien que terre d’accueil actuellement, « ne peut en accueillir que 10 », regrette-t-il.

Hydrogène : la clé du véhicule électrique ?