Témoignage de Patrice Pellerin, Atalian : « L’achat pour les véhicules très exposés »

Spécialiste du multiservice auprès des entreprises et des collectivités, Atalian achète une partie de ses 3 500 véhicules et recourt à la location pour les autres.

- Magazine N°217
1891
Témoignage de Patrice Pellerin, Atalian :

Patrice Pellerin est responsable de la flotte d’Atalian.

« Sur 3 500 véhicules, nous avons décidé d’acheter ceux qui roulent peu (moins de 20 000 km par an) et ceux utilisés sur des chantiers difficiles – particulièrement exposés à d’importants frais de restitution », explique Patrice Pellerin. « Certains véhicules restent essentiellement sur un site et roulent peu. Si je les loue, c’est le loueur qui aura le bénéfice de la revente. Je préfère donc les revendre moi-même au travers d’un réseau de prestataires. En outre, j’ai trois collaborateurs pour gérer les véhicules. Louer n’est donc pas avantageux avec ces véhicules », ajoute-t-il. Les autres véhicules sont pris en LLD avec l’entretien réalisé auprès de Citroën à 80 %.

Le groupe Atalian a par ailleurs fait le choix de l’auto-assurance, sauf pour environ 80 véhicules d’une valeur supérieure à 30 000 euros, assurés en tous risques. « Une année, nous avons eu de nombreux sinistres et l’assureur a voulu doubler la prime », rappelle Patrice Pellerin. Qui a alors pris la décision de l’auto-assurance.

Pour réduire la sinistralité, ce responsable mène une politique quasi répressive : « Au premier sinistre responsable, le conducteur reçoit un avertissement oral. Au deuxième, un avertissement écrit et au troisième, il est privé de voiture ou mis dehors », décrit Patrice Pellerin, très exigeant en matière de sécurité.

La flotte d’Atalian en chiffres

– 3 500 véhicules : 770 VP et 2 730 VU dont 80 % de camionnettes et fourgonnettes et 20 % de véhicules de service