Témoignage de Patrick Martinoli, Orange : “Objectif : 500 euros de frais de restitution par véhicule”

À la tête d’une flotte de 20 500 véhicules, le groupe Orange suit très attentivement le processus de restitution et mise aussi sur la communication auprès des conducteurs.

- Magazine N°219
1205
Patrick Martinoli

Patrick Martinoli est directeur de la gestion des véhicules chez Orange.

« Les véhicules sont toujours enlevés en présence d’un expert, dans nos locaux ou dans un garage, dans le cadre d’une expertise contradictoire. En outre, nous ne donnons qu’un seul jeu de clés lors de la restitution. Le double des clés et la carte grise sont envoyés directement au loueur. Cela évite les risques de perte ou de mélange de clés et de papiers quand de nombreux véhicules sont transportés ensemble sur un camion », indique Patrick Martinoli.

Ce dernier traque les surcoûts de restitution liés aux clés, aux bris de pare-brise, aux pneus usés. « Nous avons des contrats avec des équipementiers. C’est le moment d’écouler les pneus neufs en stock », ajoute ce responsable. Pour éviter les frais liés à des dégâts sur la carrosserie, Patrick Martinoli privilégie les réparations au fil de l’eau : « Le but est double : diminuer les frais de restitution mais également préserver l’image de marque de l’entreprise avec des véhicules roulant toujours en bon état. » Ce responsable vise une moyenne maximale de 500 euros de frais de restitution par véhicule et a déjà réduit les factures de 5 à 7 %.

Les véhicules du groupe sont équipés en télématique, « ce qui permet de récupérer un certain nombre de données sur les niveaux d’eau ou d’huile, la pression des pneus, l’état des plaquettes de frein, de vérifier ainsi à distance et d’alerter les collaborateurs. Nous assurons aussi des formations à la maîtrise du risque routier et la sinistralité est en baisse. Certes, nous n’avons pas vu de recul des petits accrochages », observe Patrick Martinoli qui mise sur la communication permanente auprès des conducteurs.

La flotte d’Orange en chiffres

• 20 500 véhicules dont 85 % de véhicules de service. Trois loueurs : Alphabet, ALD et Arval.

PARTAGER SUR