Témoignage – Robert Andral, gérant d’une EURL

“Quand un crédit est réglé, je peux renouveler un véhicule.”

- Magazine HS 12
461
Témoignage - Robert Andral, gérant d’une EURL

Basée dans la région lyonnaise, Andral, EURL du secteur de la maçonnerie, compte six employés. Elle dispose de quatre utilitaires, dont deux sont logotés et deux munis de plaques volantes, et recourt également à un camion équipé d’un plateau Ridel. Robert Andral a acheté ces véhicules à crédit, avec une garantie bancaire de la Socama. « Je fonctionne selon un système de roulement. J’ai toujours une partie de mes véhicules sous crédit et les autres amortis. Quand un crédit est réglé, cela permet de renouveler un autre véhicule », détaille-t-il.

Robert Andral ne garde pas ses véhicules plus que quatre ou cinq ans : « À partir d’un certain temps, ils coûtent cher en entretien. En outre, je veux qu’ils soient présentables. Ils sont importants pour l’image de marque de l’entreprise ». Ils sont alors repris par le concessionnaire. Au bout de quatre ans, ils sont encore largement utilisables car Robert Andral ne travaille que dans son secteur géographique et ses véhicules parcourent entre 10 000 et 15 000 kilomètres par an. Ce dernier estime que « la LLD coûte trop cher » mais « envisage la courte ou moyenne durée pour pallier un surcroît d’activité, avec une équipe supplémentaire ».