Sophie de Sousa, Corinne Le Drogo, Tennant : « Une baisse de 47 % des survitesses en six mois »

Chez Tennant, spécialiste de la distribution et de la maintenance d’équipements de nettoyage industriel, la sécurité routière est abordée par le biais de la télématique embarquée.

- Magazine N°248
1384
Sophie de Sousa & Corinne Le Drogo, Tennant

Sophie de Sousa est directrice des RH ; Corinne Le Drogo est en charge des services généraux chez Tennant.

« Nos collaborateurs passent beaucoup de temps sur la route et le risque routier reste le risque professionnel identifié comme le plus important chez nous. Nous avons retenu la télématique pour prendre en charge ce risque mais aussi la problématique des travailleurs isolés.

Avec l’accompagnement de notre télématicien Masternaut, nous avons ainsi lancé un challenge d’éco-conduite, l’“eco boost“. Différents critères de comportement de conduite ont été analysés : freinage brusque, virage brusque, survitesse, surrégime, arrêt moteur tournant et accélération brusque. Pour ce challenge, l’intégralité de la flotte a été équipée du coach embarqué, soit un dispositif sur le tableau de bord pour assister la conduite. Quatre ambassadeurs ont été formés pour accompagner les collaborateurs avec des conseils de conduite et pour la lecture des résultats.

Mais nous tirons d’autres données de la télématique, comme le nombre de kilomètres parcourus par les collaborateurs par semaine, par mois, par an. Cela nous donne des informations sur la charge de travail, sur le positionnement géographique de notre commercial par rapport à ses clients et sur celui de nos techniciens.

Nous souhaitons aussi mettre en place des alertes pour les salariés dépassant le temps moyen d’une intervention technique alors que le client n’est pas présent, afin de s’assurer que le collaborateur va bien. Mais nous communiquons aussi sur tout ce que l’on ne doit pas faire au volant et qui peut entraîner des comportements à risque, comme les freinages ou virages brusques. Sur ce sujet qui nous tenait à cœur, nous avons constaté en six mois 47 % de baisse des survitesses, avec en outre un recul du nombre des PV.

Les indicateurs d’éco-conduite ont aussi amené une prise de conscience : les salariés demandent maintenant leurs scores. Et ils ont bien vu qu’en survitesse, juste un peu au-dessus de la limite, ils ne gagnaient pas grand-chose et consommaient plus qu’en réduisant la vitesse de 5 km/h. »

La flotte de Tennant en chiffres

90 véhicules

PARTAGER SUR