TomTom révèle son classement des villes les plus embouteillées

TomTom a dévoilé le 22 mars son Index de Trafic annuel. Celui-ci analyse les taux de congestion dans près de 300 villes dans le monde. En France, Marseille décroche la palme de la ville la plus embouteillée.

1063
embouteillage

Quelques jours après Inrix et son classement des villes les plus embouteillées d’Europe, c’est au tour de TomTom de livrer sa vision des villes les plus congestionnées, cette fois-ci dans le monde. Cet Index de Trafic annuel 2016* s’est ainsi penché sur le taux de congestion dans près de 300 villes dans le monde. Il est calculé « sur la base des temps de parcours réels effectués par les automobilistes équipés de GPS TomTom sur plusieurs millions de kilomètres cumulés », explique l’entreprise.

Et la ville qui a décroché la palme des embouteillages n’est autre que Mexico. D’après TomTom, les conducteurs peuvent s’attendre à y passer « une moyenne de + 59 % de temps de voyage supplémentaire coincés dans les embouteillages à tout moment de la journée, et jusqu’à + 103 % dans les périodes de pointe du soir par rapport à une période de circulation fluide ou non congestionnée ». Cela représenterait, à l’échelle d’une année, 219 heures de temps de voyage supplémentaire.

En France, Marseille est la plus congestionnée

À l’échelle française, et contrairement à Inrix qui n’intègre pas cette ville dans son étude, Marseille est, pour TomTom, la ville la plus embouteillée. Dans son Index, la Cité phocéenne atteint un indice de 38 % et se classe devant Paris qui récolte un indice de 36 %. Sur la troisième marche du podium on retrouve Montpellier avec un indice de 28 %, en hausse de 2 % par rapport à 2014.

Autre donnée pour le moins intéressante, alors que dans l’étude américaine, la France était mis en avant avec une baisse des bouchons, le constat est tout autre pour TomTom qui estime que « les embouteillages ont augmenté dans les trois villes les plus embouteillées de France par rapport à l’année précédente ».

La congestion mondiale ne connaît pas la crise

Dernier constat inquiétant relevé par l’Index de Trafic annuel, la hausse de la congestion de 13 % dans le monde depuis 2008. Une augmentation à nuancer cependant. En effet, alors qu’en Amérique du Nord, les embouteillages ont progressé de 17 %, en Europe ce chiffre a été limité à seulement 2 %. Pour TomTom, cet écart s’explique par « une croissance économique significative en Amérique du Nord et une dépression économique dans le reste de l’Europe ».

* L’Index de Trafic TomTom mesure les temps de parcours réels aux heures non embouteillées (lorsque le trafic est fluide) et le compare aux autres heures de la journée. L’augmentation entre les temps de parcours aux heures fluides par rapport à la moyenne établie 24/24, 365 jours/an, est exprimée en pourcentage.

PARTAGER SUR