Total et Engie s’associent pour produire de l’hydrogène « vert » en 2024

Les groupes Total et Engie veulent mener à bien leur projet Masshylia. Ce dernier vise à produire et exploiter « le plus grand site de production d’hydrogène vert » en France d’ici 2024. Ce centre devrait produire 5 t d’hydrogène par jour, voire 15 t à plus long terme.
2368
Total Engie hydrogène
La bioraffinerie de La Mède peut produire 500 000 t/an de biocarburants selon le groupe Total

Total et Engie ont signé un accord de coopération le 13 janvier 2021, pour concevoir et exploiter « le plus grand site de production d’hydrogène renouvelable de France » à Châteauneuf-les-Martigues (13). Selon le plan de leur projet Masshylia, la construction des installations devrait débuter en 2022, pour une mise en service de l’usine en 2024, sous conditions d’obtention des fonds et des autorisations publiques nécessaires. Des demandes de subventions auprès des autorités françaises et européennes sont d’ailleurs en cours.

Labellisé « innovant et d’un grand intérêt » par plusieurs institutions régionales – région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, métropole Aix Marseille-Provence, Capenergies pôle de compétitivité –, le projet Masshylia bénéficie déjà du soutien d’acteurs locaux.

5 à 15 tonnes d’hydrogène par jour

L’électrolyseur de 40 mégawatts (MW) situé au sein de la bioraffinerie de Total à La Mède (13) sera alimenté par des fermes solaires (capacité globale de plus de 100 MW). Il pourra ainsi « produire 5 t d’hydrogène vert par jour, ce qui permettrait d’éviter 15 000 t d’émissions de CO2 par an », selon le pétrolier. Total et Engie s’assureront du pilotage de la production d’électricité solaire et du stockage de l’hydrogène afin limiter les pertes d’énergie et les congestions du réseau.

ferme solaire Total
La ferme solaire de La Mède (13) se compose de 18 000 panneaux photovoltaïques et s’étend sur une zone de 12 hectares, à l’Est du dépôt pétrolier de la plateforme. (C) Total

Après cette première phase, les associés envisagent de développer d’autres fermes de production photovoltaïques afin que l’électrolyseur atteigne une capacité de production de 15 t d’hydrogène par jour.

De son côté, Total ne perd pas de vue son objectif. « Cette installation de production d’hydrogène renouvelable, associée à notre expertise dans l’énergie solaire, est une nouvelle étape de notre engagement à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 », souligne Philippe Sauquet, président Gas, Renewables & Power du pétrolier.

À noter que les constructeurs ne sont pas en reste sur l’hydrogène. En effet, le groupe Renault a annoncé le 14 janvier 2021 la création d’une coentreprise avec le groupe américain Plug Power pour fabriquer et développer en France des véhicules utilitaires propulsés à l’hydrogène.